[Actu] Sukhoï Su-30SM: état des lieux

Le sujet n’ayant pas été abordé ces derniers temps et les actualités relatives à cet appareil se bousculant; il est temps de passer en revue le Sukhoï Su-30SM et les changements récents concernant cet appareil.

Crash d’un Su-30SM

L’intervention Russe en Syrie se poursuit et les pertes s’accumulent malheureusement pour l’armée russe; le dernier crash en date a eu lieu le 3 mai et concerne un Su-30SM de la Marine Russe.

L’appareil – toujours non-identifié à l’heure de rédiger ces lignes – appartiendrait au 43 OMShAP de Saki et le crash serait dû à une ingestion d’oiseaux dans les moteurs durant le décollage; il semblerait que les pilotes aient tentés de récupérer le contrôle de l’avion tout en le dirigeant vers la mer pour ne pas toucher de zones résidentielles.

0IwPu1DznN

Le Su-30SM « 47 Bleu » des VMF vu ici à Khmeymim. Photo@Marina Lystseva

Ce crash se solde par la perte des deux pilotes qui n’ont pas su récupérer le contrôle de l’avion et au vu de la faible altitude de ce dernier n’ont pas eu le temps de s’éjecter. Tout ceci est à prendre au conditionnel, il est évident qu’il faudra attendre d’avoir plus de recul et l’enquête officielle pour en savoir plus sur la question.

226901.jpg

Le Su-30SM « 43 Bleu » des VMF. Photo@Vladimir Syryh

En outre, il s’agit d’une double primeur morbide pour la Marine Russe: il s’agissait du premier déploiement de ses appareils (exception faite des Su-33/MiG-29K(UB)R) à Khmeymim et il s’agit également de la première perte enregistrée d’un Su-30SM. Gageons que l’état-major se serait bien passé d’une telle publicité.

Mise en place d’une deuxième escadrille de Su-30SM au 14 GIAP

La base de Khalino (oblast de Kursk) abrite le 14 GIAP, constitué de deux escadrilles qui jusque récemment volaient avec des MiG-29SMT (appareils récupérés de la commande algérienne refusée).

La transformation de la première escadrille sur Su-30SM a débuté en juin 2017 et ce sont pas moins de 12 appareils qui ont été reçus durant le deuxième semestre de 2017 permettant de remplacer l’intégralité de la première escadrille de MiG-29SMT. Les appareils réceptionnés, codés « 71 à 82 Rouge » forment la première dont la transformation s’est achevée à la fin de l’année 2017.

NhMvHu5qfUI.jpg

Le Su-30SM « 53 Rouge ». Photo@t.me/novospotting

La deuxième étape de la transformation a débuté il y a peu puisque c’est à la fin avril que les quatre premiers Su-30SM de la cuvée 2018 ont été livrés à Khalino. Codés « 51 à 54 Rouge » (numéros de construction présumés: T10MK5 1509 – 1512), la livraison de ces appareils marque donc le début du renouvellement de la deuxième escadrille de cette base.

Les prévisions de livraisons telles qu’annoncées par le MoD pour 2018 tablent sur la réception de 14 Su-30SM avec la répartition suivante:

  • 12 Su-30SM pour les VKS
  • 2 Su-30SM pour les VMF

Il est donc acquis que les appareils reçus par les VKS cette année serviront à achever la transformation de la deuxième escadrille de Khalino; il sera intéressant de voir ce qu’il adviendra des MiG-29SMT remplacés. Ces appareils étant loin d’avoir épuisé leur potentiel; il est probable qu’ils soient employés ailleurs pour remplacer des MiG-29 plus anciens.

30856361_377951722703157_9189368183771889664_n

Le Su-30SM « 54 Rouge ». Photo@t.me/novospotting

Su-30SM1

Le Su-30SM1 est le programme de « modernisation » du Su-30SM; le terme employé est certainement galvaudé puisque le Su-30SM est un appareil moderne qui ne nécessite pas encore de mise à jour majeure de ses équipements. Cependant, certains des composants de l’appareil sont des produits importés (notamment le HUD qui vient de Thales) et la Russie souhaitant minimiser l’impact des sanctions économiques à son égard: elle s’est lancée dans la substitution progressive des composants importés par des équivalents locaux.

38781110.jpg

Aperçu des éléments à substituer (à gauche les anciens, à droite les nouveaux) et des éléments à ajouter dans le cadre de la modernisation (en-dessous).

En outre, l’engagement de l’appareil en Syrie a permis aux forces armées russes d’évaluer les forces et faiblesses de l’appareil tout en identifiant les points à améliorer. Le tout mis l’un dans l’autre, ce sont plusieurs composants qu’il faut remplacer et d’autres à ajouter sur le Su-30SM, il semble que la Russie a enfin achevé les travaux de « modernisation » sur le premier Su-30SM: ce dernier passant au standard Su-30SM1.

39894316000_710fc312ea_o.jpg

Le Su-30SM « 54 Rouge ». Photo@Ilya the nightingale

L’appareil concerné est le 54 Rouge (T10MK5 1003 – un des premiers appareils produits – ) qui est employé par le 4 TsBP de Lipetsk pour des tests et des évaluations. Les premières photos disponibles ne permettent malheureusement pas de se faire une idée de l’étendue des travaux réalisés sur ce dernier puisque ceux-ci portent principalement sur les systèmes embarqués. Une différence extérieure visible semble être le montage d’antennes supplémentaires juste en amont de l’aérofrein dorsal.

De plus, une photo récente illustre un autre appareil de test (le 56 Rouge, T10MK5 1005) doté des pods de brouillage SAP-518 développés par KNIRTI ainsi qu’au moins un appareil en dotation au sein d’une unité active (le 26 Rouge).

41526479042_31113a1670_o

Le Su-30SM « 26 Rouge » avec pods SAP-518 en extrémité des ailes. Photo@?

Ces pods ont pour mission principale de brouiller les systèmes de détection et d’acquisition des cibles employés par les systèmes SAM ainsi que de brouiller les radars des appareils ennemis. Système modulable pouvant être complété par d’autres systèmes de guerre électronique (tel le SAP-14); le montage de ce module sur le Su-30SM est une première. Couplé au système Khibiny-U dont l’installation sur le Su-30SM est déjà actée également, ils permettront à cet appareil de disposer à terme d’une suite de guerre électronique puissante et efficace lui permettant d’assurer la protection d’autres appareils sur le champ de bataille.

Nouvelle commande en vue?

Avec pas moins de 116 appareils en commande (88 pour les VKS et 28 pour les VMF) et 104 en service; il ne faut pas être docteur en algèbre que pour voir la fermeture rapide de la chaîne de production de l’appareil en cas d’absence de commandes supplémentaires. Différentes annonces publiées dans le courant de l’année 2017 parlent d’une fermeture de la chaîne à l’horizon 2022; outre les commandes à l’export en cours de réalisation (Biélorussie, Kazakhstan, Myanmar), il semble assez évident que la Russie va passer – sous peu – une (des?) commande(s) supplémentaire(s).

Déjà inclus dans le cadre du plan d’investissements GPV 2018-2025, le Su-30SM bénéficiera de commande(s) supplémentaire(s): les quantités concernées ne sont pas encore communiquées mais la Marine Russe a déjà fait connaître ses intentions d’acquisition de 50 appareils supplémentaires (permettant le remplacement définitif des Su-24M subsistants) tandis que la Force Aérienne est restée silencieuse pour l’instant. Au vu de la capacité de production annuelle d’environ 16 appareils et si le date-butoir de 2022 est maintenue, la capacité de production restante (hors VMF et exports) est marginale.

Bien que le Su-30SM est « condamné » à terme face aux Su-35S/Su-57 en ce qui concerne le renouvellement de la flotte d’intercepteurs et d’avions multirôles; il reste encore des Su-27/MiG-29 à remplacer au sein de la force aérienne et une dernière commande de Su-30SM permettra à IAPO de remplir son carnet de commandes jusqu’à sa reconversion complète sur le marché des appareils civils à l’horizon 2022 en ne laissant que l’usine KnAAZ compétente pour la production des intercepteurs russes de dernière génération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.