[Actu] Bilan de l’année 2016 d’UVZ

Le groupe UralVagonZavod (УралВагонЗавод) basé à Nizhny Tagil (Нижний Тагил) dans l’oblast de Sverdlovsk est considéré à l’heure actuelle comme étant le plus grand producteur de tanks et véhicules blindés au monde. Fondée le 11 octobre 1936, cette société fait partie du conglomérat étatique Rostec (Ростех) depuis le 27 décembre 2016.

Si on se penche rapidement sur l’historique de ce groupe, son origine se trouve dans la production de camions à partir de 1936 avant de se tourner vers la production de véhicules blindés au début de la « grande guerre patriotique » en 1941. L’usine se spécialisa notamment dans la production du célèbre tank T-34.

uralvagonzavod

L’entrée de l’usine UVZ avec un T-34 en monument. Photo@wikipedia

Le groupe continua son développement après la Seconde Guerre Mondiale en se diversifiant via la production de composants pour l’aéronautique, de composants pour le secteur maritime, de tracteurs, etc…

En outre, la production de tanks est poursuivie sur place et les modèles T-54A, T-55, T-62, T-72, T-90 ainsi que le futur T-14 sortent des chaînes de montage locales! Cette société n’est ni plus ni moins que le berceau de la production des MBT modernes en URSS et en Russie.

Actuellement, la société et ses filiales se concentrent sur la production des MBT T-90 (et variantes) ainsi que des T-14, de plus les MBT T-72 y passent en modernisation soit au standard T-72B3 soit au standard T-72B3M. Enfin, les véhicules de combat d’infanterie du type Terminator et Terminator-2 (ça ne s’invente pas…) basés sur le châssis du T-72 y sont également produits.

1023824076

BMPT Terminator-1. Photo@Sputnik

Le journal Lenta dans un article publié en date du 4 juillet fais un résumé du bilan des ventes et activités d’UVZ basé sur le rapport annuel d’UVZ pour l’année 2016.

Passons en revue les éléments les plus intéressants publiés dans ce rapport annuel.

Avant de passer en revue ces éléments, signalons que chaque client d’UVZ dispose d’un code à trois chiffres pour l’identifier; l’ensemble des éléments sera donc identifié par le code en question, lequel sera complété par l’identification du client concerné.

On débute avec deux nouveaux contrats à l’export:

  • Vente de 64 T-90S / SC pour le client 704 soit le Vietnam. Ce pays dispose d’un parc de MBT d’origines soviétique et chinoise des plus ancien et composés majoritairement de modèles datant des années 60-70. Cette commande lance donc le début du renouvellement – longuement attendu! – du parc de MBT locaux.
  • Vente de 73 T-90S / SK pour le client 368 soit l’Irak. Le parc de blindés de l’armée irakienne est composé pour partie de 140 MBT M1A1M Abrams (sans le blindage à uranium appauvri) livrés à partir des stocks de l’armée américaine complétés par 127 T-72 survivants de l’époque du régime de Saddam Hussein.
    C’est donc un retour aux « sources » pour l’Irak qui après avoir acquis des Abrams (évidemment, avec les USA jouant le rôle de principal bailleur de fonds, la raison de cet achat n’est pas difficile à comprendre…) retourne chez un de ses fournisseurs historique: la Russie.
Iraqi Checkpoint Station

T-72 irakiens. Photo@Wikipedia

Dans la rubrique des contrats en cours de négociations finales;

  • Vente de 146 T-90MS / MSK pour le client 414 soit le Koweït. Suite à une présentation effectuée en août 2016, le Koweït a ouvert des négociations avec UVZ pour l’acquisition de la version le plus moderne du T-90MS. Aucune commande ferme n’a encore été signée mais les négociations sont entrée en phase finale.
    Les T-90MS serviront à remplacer les 200 M-84AB (150 véhicules livrés) commandés en Yougoslavie en 1989. Situation identique à l’Irak: les koweïtiens disposent également de M1A2 Abrams, ils auront donc à terme une flotte mixte fort similaire à celle de son voisin.
dfojay63otex

T-90MS en démonstration au Koweït en août 2016. Photo@reddit

  • Les discussions avec le client 356 soit l’Inde sont toujours en cours en ce qui concerne la vente de T-90MS supplémentaires. Vu les retards chroniques (enfin, parler de « retards » en Inde: c’est un pléonasme) du programme local de tank Arjun, il n’est pas étonnant que l’Inde souhaite renforcer son parc de T-90S et T-90M Bhishma (non local attribué au T-90M).
d83EBau.jpg

T-90M Bhishma indien. Photo@reddit

De plus, d’autres contrats sont en cours de mise en place;

  • La modernisation de 1.000 T-72 pour le client 356 soit l’Inde avec notamment le montage de nouveaux moteurs V-92S2.
  • Contrats de modernisation non-détaillés avec le client 112 soit la Biélorussie et le client 051 soit l’Arménie.

La coopération avec certains pays est amenée à augmenter; des négociations en ce sens ont lieu avec l’Angola (client 024) et l’Ethiopie (client 231) pour la révision générale et la fourniture de pièces de rechange.

Dans la rubrique des projets supplémentaires intéressants, il y a les trois projets suivants:

  1. Création d’un service d’après-vente et d’entretien du T-90MS/MSC au Koweït. Ce centre sera certainement amené à devenir important d’un point de vue régional, avec la commande actée pour l’Irak et la commande en négociation pour le Koweït.
  2. Préparation de la production sous licence de T-90S/SC pour le client 818 soit l’Egypte. Une commande de 300 à 400 T-90 pour l’Egypte est dans les cartons depuis plusieurs mois et en dépit de toute confirmation officielle: la mise en place d’une chaîne de production locale en dit long sur les ambitions et besoins du pays.
  3. Proposition d’établissement d’un centre d’entretien et de rénovation pour MBT T-90SA en Algérie (client 012). A la tête d’un parc de T-90SA (la variante locale du T-90) disposant de plus de 550 véhicules: l’armée algérienne aura besoin sous peu de la capacité à entretenir et rénover ses T-90SA.
t-90sa_1

Un T-90SA, version spécifique à l’Algérie. Photo@?

Au niveau de l’entreprise en elle-même, l’année 2016 a vu la livraison de 123  MBT (export et marché intérieur) avec un volume des exportations d’une valeur de 67,51 milliards de Roubles. En l’état actuel des choses, les ventes et livraisons (à la baisse) de véhicules pour 2017 devraient (estimation théorique) rapporter 51,17 milliards de Roubles.

On le voit donc UVZ est très actif sur le marché de l’exportation avec la (ou les) vente(s) vers des clients nouveaux et/ou réguliers; l’apport de devises n’étant certainement pas étranger à cette offensive à l’exportation.

Et enfin d’ici à 2020, un ensemble de projets seront mis en place (actuellement à différents stades d’avancement) au sein de l’usine;

  1. Production de série du T-14 Armata
  2. Production de série du Koalitsiya-SV (version chenillée et sur pneus)
  3. Production de série du système Arktika
  4. Modernisation des systèmes T-90AM-1, T-90SM-1, T-72BM, T-72BZ et 2S-19M-2
  5. Révision et modernisation des systèmes BMP-1, BMP-2 et BTR-80
  6. Développement de nouvelles chaînes cinématiques
  7. Etudes relatives à la propulsion hybride
  8. Mise au point d’une nouvelle plate-forme chenillée universelle basée sur celle de l’Armata
  9. Etudes relatives à la création de systèmes mobiles de diagnostiques
  10. Créations de systèmes de blindés pilotés à distance
  11. Modernisation de l’outil de production et rééquipement pour la production en série de l’Armata et du Koalitsiya-SV.

On le voit les projets sont ambitieux et nombreux; la reprise par l’état de la société n’étant certainement pas étranger à cette offensive à l’exportation et à ce foisonnement de projets.

Il est d’ailleurs assez cocasse de voir que le T-72 qui traînait une mauvaise réputation depuis le « carnage » connu en Irak face aux blindés occidentaux continue à se vendre dans une forme lourdement modernisée (le T-90MS) à des clients qui ont été victimes de « l’efficacité » du T-72…

hBRvU

T-14 Armata. Photo@?

Enfin, le marché intérieur n’est pas oublié: l’usine a déjà débuté la production des nouveaux véhicules pour la Russie (Armata/Koalitsiya-SV) tout en se rééquipant et en modernisant son outil de production pour assurer la production en série des nouvelles plate-formes.

Avec la poursuite de la production du T-90MS pour le marché intérieur et l’exportation, la modernisation des T-90 et T-72 pour le marché intérieur et l’exportation et la montée en puissance progressive de la production des T-14 et 2S35 inutile de dire que UVZ a pas mal de boulot en vue pour les années à venir… Il restera à consolider les résultats financiers qui ont débouchés sur une perte en 2016.

2 réflexions sur “[Actu] Bilan de l’année 2016 d’UVZ

  1. Plus besoin de dire qu’il s’agit comme toujours d’un bon article ? ^^ Plus sérieusement, UralVagonZavod a du bien profité de la publicité syrienne, en montrant une assez bonne résistance au coup pour le t-90, avec notamment la vidéo d’un t-90 (obr. 1992 il me semble, version antérieure au t-90a/t-90s) encaisser un TOW (pour les systèmes de visées et autres composant externes, c’est autre chose).

    Par contre, j’avais une question au sujet des projets futurs de UVZ, avec notamment le point 8 : j’avais bien entendu une version arctique du chassis Armata (avec une modification du T-15), je suppose que c’est le projet Arktika que tu mentionne au-dessus, mais du coup le point 8 correspondrait à quoi ? Un nouvel engin sur la base du chassis Armata, ou un chassis modifié en reprenant la base Armata ?

    (Ah si au fait, juste une petite coquille pour la légende du BMPT : il s’agit du Terminator 1, le Terminator 2 ayant les missiles anti-chars placé dans un carénage de protection par paire côte à côte, et un changement au niveau du blindage réactif latéral 😉 )

    J'aime

    • Merci pour le correctif, j’ai corrigé ça.

      Non, je parle bien d’un nouveau châssis universel basé sur celui de l’Armata. Je laisse supposer que le but est de disposer d’un châssis commun à l’Armata, le Kurganets, le 2S35, etc… permettant de remplacer les « bricolages » sur base de châssis de T-72/T-80.

      Je n’ai pour le moment vu passer que certaines modifications « arctiques » mais elles ne concernent pas le T-14; les dernières choses que j’ai lu concernaient une adaptation des T-80 pour l’emploi dans les zones très froides. Après, il est plus que probable qu’à terme le T-14 y passe aussi mais pas en priorité, les besoins ailleurs étant conséquents.

      Cependant, je signale toujours que je recherche des contributeurs intéressés d’écrire sur les sujets relatifs à la Russie. « Feel free to join » 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s