[Actu] Bilan 2018: les forces aériennes (1ère partie)

L’année 2018 vient de s’achever et il est donc de passer par l’étape nécessaire bien que parfois complexe du bilan annuel. Vu l’ampleur de la tâche et sa complexité, le bilan de l’année 2018 sera divisé en trois articles:

  • Bilan des forces aériennes
  • Bilan de la marine
  • Bilan des forces terrestres

Autant prévenir de suite, ces bilans se voudront les plus précis possible mais vu que nous ne sommes pas infaillibles; des erreurs se glisseront certainement dans ceux-ci. N’hésitez donc pas à nous signaler les erreurs que vous constaterez, elles seront directement corrigées dans l’article.

Débutons donc par la partie qui fut certainement la plus facile à suivre notamment grâce à la régularité et la constance dans les quantités livrées et les périodes de livraisons: les forces aériennes et plus spécifiquement les appareils à voilures fixes.

Beriev A-50U

La modernisation des appareils d’alerte avancée Beriev A-50 au standard A-50U se poursuit mais à un rythme des plus lents; en effet depuis la sortie du premier appareil (en 2011) ce ne sont que cinq appareils qui sont passés par cette chaîne de modernisation en sept ans. On ne doit pas être loin d’un record en la matière…

2e5aab37469621112abbd4cd0d552db1_900

Le 45 Rouge lors de son premier vol post-modernisation. Photo@Beriev.com

Le cinquième appareil traité de la sorte est le 45 Rouge, un Beriev A-50 qui effectua son premier vol en 1990 avant d’entrer en modernisation en 2017, à noter que cet appareil était stocké inactif depuis au-moins 2010 sur l’aérodrome d’Ivanovo. Son premier vol post-modernisation s’est déroulé en décembre 2018.

sans titre

Ilyushin IL-76MD-90A / IL-78M-90A / IL-76MD-M

Premier vol du prototype IL-78M-90A en date du 19 janvier (avant présentation officielle en date du 25 janvier) pour cette variante de l’IL-76MD-90A transformé en citerne volante avec montage de deux réservoirs en soute ainsi que trois points de ravitaillement (pods Upaz-1M).

8aefcfc9d8816aefa913fffca539d929.jpg

Le prototype IL-78M-90A. Image@Ilyushin.org

En outre, le premier vol de l’appareil après mise en peinture complète et réalisation des tests au sol eut lieu le 27 décembre dans le cadre du lancement de la phase d’essais en vol du constructeur. Ce premier vol s’est déroulé sans encombres et l’année 2019 sera consacrée à la mise au point et à l’homologation de ce nouveau ravitailleur avant le lancement de la production en série de ce dernier.

sans titre

Signalons également le premier vol en décembre 2018 du dixième IL-76MD-90A produit, ce dernier qui ne porte pas encore de numéro de registre porte – fort logiquement – le numéro de série 001-10.

Enfin, outre la production d’appareils neufs; la Russie a également lancé la modernisation d’une partie de sa flotte d’IL-76MD au standard IL-76MD-M. Les travaux portent notamment sur le remplacement d’une partie de l’avionique ainsi qu’une révision générale de la cellule avec extension de la vie active de l’appareil. Le premier appareil porté à ce standard (RF-76746, C/n: 0073479374, S/n: 60-04) a été admis au service le 13/05/2018.

Ilyushin IL-112V

Ce projet fortement retardé (notamment pour des raisons de masse à vide excessive ainsi que pour des problèmes liés au management du programme) avance « enfin » avec la sortie de production du premier prototype (S/n 01-01) et ses premiers essais au sol le 28/12 sur les pistes de l’usine VASO à Voronezh.

6374055_original.jpg

Le premier prototype de l’IL-112V lors des essais au sol. Image@Алексей Филатов

Le premier vol de l’appareil est prévu pour le tout début de 2019. De plus, le deuxième prototype destiné aux essais statiques a été transféré au centre TsAGI où il subira l’ensemble des tests nécessaires pour valider notamment la résistance de la cellule au vieillissement.

MiG-31BM / MiG-31K / MiG-31 (Izd.08)

La modernisation des MiG-31 au standard MiG-31BM se poursuit avec au-moins quatorze appareils traités cette année. Les appareils concernés par cette modernisation sont répartis sur trois bases: Perm, Kansk et Yelizovo. Les contrats en cours approchant doucement de leur fin, le MoD russe a signé au début du mois de janvier un contrat pour poursuivre la modernisation des MiG-31 (sans indiquer de quantités précises) même si on parle de la modernisation de toute la flotte active à ce standard pour 2023.

mig-31 asat 2

Le MiG-31DZ (Izd.08?) codé 81 Bleu avec la maquette du nouveau missile ASAT. Image@Alex S

Outre les MiG-31BM; rappelons que 2018 a vu l’arrivée de deux « nouvelles » variantes du MiG-31:

Bref, l’année écoulée aura été une bonne année pour le MiG-31 qui passe progressivement d’un « intercepteur pur » au statut d’appareil polyvalent avec de nouvelles missions qui lui sont attribuées dans des domaines où l’on ne l’attendait pas.

Gageons que les mois à venir vont nous en dire plus sur ces deux variantes.

Sukhoï Su-25SM3

La deuxième modernisation du Su-25 se poursuit avec le passage au standard Su-25SM3 de plusieurs appareils cette année dont on dénombre un minimum de dix unités concernées par celle-ci. Les informations sont très lacunaires au sujet des appareils concernés, l’on sait juste qu’un groupe (4 appareils) a été livré en avril au sein du district militaire du sud.

1125152

Un des Su-25SM porté au standard Su-25SM3 cette année; le 09 Rouge. Photo@Aleksei Karpulev

Sukhoï Su-27SM3

Plus que probablement la dernière modernisation du Su-27 d’origine, le standard Su-27SM3 avait été conçu pour servir d’alternative peu onéreuse et rapide à implémenter en attendant l’arrivée d’appareils neufs plus modernes.

Les premiers Su-27SM3 ont été produits neufs sur base de kits de Su-27SK produits pour la Chine mais finalement jamais livrés; les douze appareils en question ont été modernisés et adaptés aux besoins russes avant de rejoindre la force aérienne en 2011 (10 appareils) et en 2013 (2 appareils).

6369962_original

Trois Su-27SM3, codé 73 à 75 Rouge. Photo@Юрий Шелухов

Outre ces appareils neufs, la Russie tablait sur la modernisation de 36 appareils (soit des Su-27P ou des Su-27SM) à ce nouveau standard. Pour diverses raisons, notamment la perte d’intérêt de cette modernisation face à l’arrivée d’appareils plus modernes, la Russie limitera ses acquisitions de Su-27SM3 et il est fort probable que la cible de 36 appareils ne sera pas atteinte. Il n’empêche qu’après une longue période d’hésitations, ce sont pas moins de 8 Su-27SM3 qui ont rejoint les rangs de la force aérienne russe en 2018. Les appareils en question ont été livrés sur la base de Krymsk avant d’être transférés au 38 IAP de Belbek vers la fin du mois de décembre 2018 après la fin des travaux de rénovation de cette base.

sans titre

Sukhoï Su-30SM

Les livraisons annuelles de Su-30SM se suivent et se ressemblent avec une régularité de métronome; néanmoins l’année 2018 a vu la production pour la Russie se ralentir légèrement, l’accent étant mis sur la fourniture d’appareils pour l’exportation.

Ainsi, ce sont pas moins de 14 appareils qui ont été livrés aux forces armées russes (armée de l’air ainsi qu’aéronavale) avec 12 appareils réceptionnés par les VKS pour achever le rééquipement du 14 IAP de Khalino ainsi que 2 appareils pour les MA-VMF qui rejoignent le 72 AvB de Chkalovsk/Chernyakhovsk.

233466

Un des deux Su-30SM réceptionné par les MA-VMF en 2018: le 77 Bleu. Photo@Anton Harisov

Les livraisons se sont effectuées en plusieurs lots avec un premier lot de quatre appareils livrés à Khalino le 26 avril, suivis de deux appareils complémentaires pour Khalino le 3 juillet ainsi que deux appareils pour Chkalovsk le 2 juillet. Les livraisons se poursuivirent en date du 10 septembre avec pas moins de quatre appareils supplémentaires pour Khalino qui seront complétés dans le courant du mois de décembre par deux appareils supplémentaires toujours pour le 14 IAP.

sans titre

Outre ces livraisons, IAPO (Irkutsk) a livré pas moins de 4 Su-30SM (codés 09 à 12 Rouge) en date du 25 décembre au Kazakhstan permettant à la force aérienne locale de disposer d’une escadrille complète de Su-30SM. L’ensemble de ces livraisons (Russie+Export) permet donc à l’usine IAPO de boucler l’année avec 18 Su-30SM produits ce qui reste largement dans la même veine que l’année précédente (19 appareils produits en 2017).

sans titre

Sukhoï Su-34

La Russie approche lentement mais inexorablement de la fin des commandes en cours pour le Su-34. Avec pas moins de 14 appareils livrés cette année, il ne restera plus que 10 appareils à livrer en 2019 pour boucler la commande en cours.

Les livraisons annuelles de Su-34 sont un peu plus difficiles à suivre cette année vu que les deux premiers appareils livrés en janvier 2018 sont en réalité des appareils qui sont un reliquat du lot de production de 2017. Cependant, l’usine NAPO contrairement à la majorité de ses homologues russes, livre ses appareils sur l’entièreté de l’année au lieu de concentrer ses livraisons à la fin.

243664

Un des Su-34 livré cette année au 2 BAP de Shagol; le 24 Rouge. Image@VVN

Ainsi ce sont deux Su-34 livrés en janvier, deux en mai, deux en septembre, deux en octobre et enfin six en décembre qui ont été renforcer l’effectif du 2 BAP de Shagol qui poursuit donc sa transition du Su-24M au Su-34. Le 2 BAP de Shagol avait déjà reçu les quatre premiers Su-34 (codés 01 à 04 Rouge) en décembre 2017, ces derniers étant complétés par la reliquat de 2017 en janvier 2018, en l’occurrence les 05 et 06 Rouge. Par conséquent, il est nécessaire de corriger les chiffres de l’année passée:

  • 2017: 16 Su-34 produits dont 14 livrés
  • 2018: 12 Su-34 produits dont 14 (12+2) livrés

Avec un solde de dix appareils à livrer en 2019, la Russie se retrouve confrontée à deux options, soit elle arrête la production de Su-34 (peu probable) soit elle se décide à signer le prochain contrat qui pourrait porter directement sur le Su-34M. Les mois à venir nous en diront plus sur la question.

sans titre

Sukhoï Su-35S

Le début de l’année a été très calme au niveau du Su-35S et il faudra attendre le mois de juillet pour assister aux premières livraisons de l’année; pas moins de trois appareils codés 70 à 72 Rouge sont venus renforcer la deuxième escadrille du 159 IAP de Besovets.

Deux lots d’appareils ont été livrés par la suite; un premier lot en date du 22 octobre 2018 consistant en trois appareils dont les 11, 12 et 14 Rouge complétés par trois appareils formant le lot suivant qui est livré en décembre 2018 (respectivement le 20 et le 29) avec les 15 à 17 Rouge. Comme on peut le remarquer, les appareils en question portent des numéros de Bort qui existent déjà au sein du 159 IAP de Besovets; ceci est logique puisque les appareils livrés sont destinés à former une nouvelle escadrille (remplacement des Su-27P?) du 790 IAP de Khotilovo (Oblast de Tver).

5686796_original.jpg

Le 72 Rouge est un des premiers Su-35S livrés en 2018 aux VKS. Photo@Юрий Шелухов

Avec cette nouvelle escadrille en cours de formation, la Russie disposera donc de quatre bases équipées en Su-35S (si on fait abstraction de Lipetsk qui ne sert que pour l’entraînement):

  • Besovets (159 IAP)
  • Dzemgi (23 IAP)
  • Khotilovo (790 IAP)
  • Tsentralnaya Uglovaya (22 IAP)

Leur affectation à Besovets n’était que temporaire et ceci en vue d’assurer la formation des pilotes sur le nouvel appareil; les choses ont avancé rapidement puisque les deux premiers appareils ont été transférés à Khotilovo en date du 9 janvier 2019. Avec ces livraisons, l’armée russe aura donc reçu 10 Su-35S cette année soit exactement le même nombre que l’année dernière. Le solde de capacité au sein de l’usine KnAAZ a été employé pour produire et livrer les 10 Su-35 destinés à la Chine dans le cadre du contrat portant sur l’acquisition de 24 appareils. Avec ces livraisons, la commande chinoise est complète et si l’on en croit certaine sources locales: la Chine teste in extenso le J-11D avant de se décider sur une éventuelle commande supplémentaire de Su-35.

6383447_1000

Un des premiers Su-35S pour le 790 IAP, le 15 Rouge. Image@Владимир Смертин

Vu l’absence d’informations précises sur les appareils concernés; je ne publie pas de tableau résumé pour l’instant.

Tupolev Tu-22M3M

Présentation en date du 16 août du premier Tu-22M3 modernisé au standard Tu-22M3M; les travaux dont le contenu intégral n’a pas été communiqué porte sur le remplacement des principaux composants de navigation, ciblage, armements et guerre électronique.

Il ne s’agit tant qu’à présent que d’un prototype qui va subir un ensemble de vols d’essais visant à évaluer l’efficacité du système avant de lancer la modernisation à plus grande échelle d’une partie de la flotte de Backfire. Les Russes parlent régulièrement du traitement de trente appareils via cette chaîne de modernisation.

Выкатка российского ракетоносца-бомбардировщика Ту-22М3М в Казани

Le prototype Tu-22M3M lors de sa présentation à l’usine KAPO. Photo@?

Outre la présentation en date du 16 août, l’appareil a effectué son premier vol en date du 28 décembre 2018 au départ de l’usine KAPO de Kazan. Le vol d’une durée de 37 minutes s’est passé sans encombres.

sans titre

Tupolev Tu-95MSM

Même cas de figure que pour les Su-25SM3; les informations relatives aux Tu-95MS(M) qui passent en révision et/ou modernisation sont lacunaires et les chiffres les plus crédibles parlent de quatre appareils traités cette année. A noter qu’il ne s’agit tant qu’à présent que d’une modernisation limitée; la version complète de celle-ci étant toujours en cours d’élaboration et attendue pour 2019.

Tupolev Tu-160M/M2

Premier vol en date du 24 janvier (avant présentation officielle le jour suivant) du premier prototype « incomplet » de Tu-160M2. Il s’agit ici du premier Tu-160 neuf produit depuis l’interruption de la production en 1993.

4261060_original

Le prototype Tu-160M2. Image@Marina Lystseva

Le but de cet appareil, outre son rôle de prototype pour le nouveau standard Tu-160M2, est également de tester les processus de production au sein de l’usine KAPO où s’organise actuellement la mise en place de pas moins de trois chaînes:

  • La production de Tu-160M2 neufs
  • La modernisation des Tu-160M existants au standard Tu-160M2
  • La production (à terme) du futur PAK DA

A noter que ce Tu-160M2 qui porte le nom de Piotr Deynikin n’est pas une construction intégralement neuve; il s’agit d’une cellule stockée inachevée en 1993 qui vient d’être achevée et équipée dans le courant de l’année 2017.

Outre ce prototype, signalons également le premier vol post révision générale et modernisation au standard Tu-160M1, du Tu-160 codé 04 Rouge et registre RF-94112; ce premier vol ayant eu lieu à la fin décembre 2018, l’appareil n’a pas encore reçu ses couleurs définitives, son retour au service actif aura lieu dans le courant du premier trimestre 2019.

dwurbbxwkaiq68p

Le Tu-160M codé 04 Rouge. Photo@Dmitry Romashko

sans titre

Enfin, élément important du projet Tu-160M2: la signature, toujours en date du 24 janvier 2018, d’une première commande portant sur dix Tu-160M2 à livrer d’ici à 2027.

Yakovlev Yak-130

La taille du texte concernant cet appareil sera proportionnelle à sa taille: c-à-d, court.

On signale l’arrivée entre juin et octobre 2018 de dix Yak-130 (codés 30 à 39 Rouge) au sein des VKS, les appareils étant mis en service sur la base de Kushchovskaya (195 UAB). Il s’agit de la troisième base russe après Armavir et Borisoglebsk à recevoir ce type d’appareils servant à l’entraînement avancé.

A noter à titre informatif la livraison de quatre autres Yak-130 (04 à 08 Rouge) au 200 UAB d’Armavir en mars 2018 mais ces appareils ont été produits en 2017 et ont vu leur livraison retardée. Ils ne sont donc pas pris en compte dans ce bilan.

sans titre

Au niveau des appareils exportés, on dénombre:

  • Quatre appareils pour le Laos (xxx, 044, 045 et 046)
  • Deux appareils pour le Myanmar (1807 et 1808)
239158

Le Yak-130 codé 37 Rouge appartenant au 195 UAB de Kuschevka. Image@Yurij Vladimirovich

En conclusion

Les années se suivent et se ressemblent en Russie; avec une moyenne d’environ 55-60 appareils produits annuellement, la régularité des livraisons (avec une légère marge d’équilibrage d’une année à l’autre) est frappante.

Cependant, l’armée approche d’un tournant important avec des appareils qui arrivent à la « fin » de leurs commandes et d’autres qui vont bientôt débuter leur carrière, il s’agit notamment des:

  • Su-30SM et Su-34 dont les commandes en cours depuis plusieurs années s’achèvent en 2019
  • Su-35S qui approche également de la fin de sa commande en 2020
  • Les MiG-35S/UB, Tu-160M2 (neufs) et Su-57 voient leur carrière débuter avec la signature des premières commandes pour ces appareils

Il est vrai que la période 2018-2019 est une période charnière avec la fin du GPV 2011-2020 et le début du GPV 2018-2027; par conséquent, il est logique de voir les contrats pluriannuels s’achever en attendant l’arrivée de nouveaux. Si il se confirme que le Su-30SM va bénéficier d’un contrat portant sur l’acquisition de 50 appareils supplémentaires (principalement pour équiper les MA-VMF), aucune information précise n’a encore été communiquée par rapport à une prochaine commande de Su-34(M). Avec seulement dix appareils à produire, il sera nécessaire de signer rapidement si l’usine NAPO veut planifier sa charge de travail pour les années à venir.

D’un autre côté, la Russie a signé la première commande portant sur deux Su-57 (l’appareil n’étant pas encore au stade définitif, le faible nombre se comprend) ainsi que la première commande portant sur six MiG-35S/UB. Il ne s’agit bien évidemment que des premières étapes mais il y a fort à parier que l’on assiste progressivement à la fin de modèles bien établis tels que les Su-30SM (à l’horizon 2022) ainsi que la disparition du Su-34 pour céder la place à la variante modernisée Su-34M à l’horizon 2020. En attendant l’arrivée en plus grand nombre du Su-57, il est probable qu’une commande supplémentaire de Su-35S soit signée dans le courant de l’année pour prolonger la production de cet appareil au début des années 2020 avant la montée en puissance de la chaîne de production du Su-57.

Point de vue des modernisations; si le prototype de Tu-22M3M donne pleine satisfaction (ce qui sera plus que probablement le cas), la chaîne sera lancée dans le courant de l’année 2019-2020 avec une fin probable peu avant 2025; ce qui coïnciderait avec l’arrivée prévue du PAK DA et son entrée en service. Bien que le sujet n’ait pas été abordé dans cet article, le MoD Russe a signé un contrat en 2018 portant sur la création d’une version « lourdement » modernisée du Tu-95MS, ce dernier passera au standard Tu-95MSM qui devra être présenté dans le courant de l’année 2019. Nous aurons donc tout loisir de revenir dessus.

6 réflexions sur “[Actu] Bilan 2018: les forces aériennes (1ère partie)

  1. Merci pour tous vos articles que je suis régulièrement et qui sont cités de plus en plus souvent dans des blogs connus. bonne continuation à vous et bonne et heureuse année pour vous et vos proches et longue vie à Redsamovar.

    J'aime

  2. Article intéressant comme à l habitude.

    Petite question il me semble que la RuAF à perçu son 5eme A50U et il me semble que, pour le programme A100, la aussi cela se passe correctement malgré un retard initial du a la partie électronique (mise au point du nouveau radar il me semble)

    Cordialement

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.