[Actu] L’actualité des Lances Roquettes Multiples

Présents au sein de l’artillerie russe depuis la Seconde Guerre mondiale avec les BM-13 et variantes qui étaient intégré au sein des unités de « Mortiers de la Garde »; les lances roquettes multiples soviétiques puis russes se sont diversifiés pour répondre à différents besoins avec des systèmes de courtes, moyennes et longues portées, voire des systèmes de très courtes portées employant des charges « incendiaires ».

Aujourd’hui, la Russie cherche à développer de nouveaux systèmes pour rajeunir et diversifier son parc datant en majorité de l’ère soviétique. Et c’est en date du 28 mai que plusieurs informations sont tombées concernant certains de ces programmes de modernisations ainsi que les développements liés.

En premier lieu, un lot supplémentaire de TOS-1A Solntsepek a été livré à la 41ème Armée interarmes située dans la région de l’Altaï, et ce pour le compte du district militaire Central. Ce lot comprend notamment deux lanceurs BM-1 modernisés (identifiables par la pose d’un blindage réactif 4S22 Kontakt-5 sur l’avant de la caisse) et trois véhicules porte-munitions TZM-T.

2018-05-28

Le nouveau lot de TOS-1A, comprenant trois TZM-t et deux BM-1. Image@Izvestia.

Ce nouveau lot s’inscrit dans la volonté d’inclure les systèmes TOS-1A au sein des unités NBC (Nucléaire-Bactériologique-Chimique) du fait du caractère non conventionnel des munitions employées- au sein de chaque armée interarmes.

Après avoir réceptionné une vingtaine de lanceurs dans le courant de l’année 2017, ce lot supplémentaire porte à environ 16 le nombre de lanceurs BM-1 qui ont été reçus depuis le début de l’année, et ce sans compter les TZM-T les accompagnants. Ceci semble témoigner de l’attrait important pour ce lance roquettes multiple à courte portée par les forces terrestres russes, notamment depuis les conflits irakiens et syriens où l’engin a été déployé de manière assez conséquente.

Durant la même journée, plusieurs informations ont été publiées concernant le LRM lourd 9K515 Tornado-S, version modernisée du 9K58 Smersh ayant la possibilité d’employer des munitions à la portée accrue (120 Km), dont les tests se sont achevés le 18 janvier dernier et doté d’une conduite de tir plus récente ainsi que d’un système de navigation employant le système GLONASS.

Army2016demo-065-X2

Un 9K58 Smersh présenté au salon ARMY-2016. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

En outre, une nouvelle d’Interfax fait état de la production en cours du prochain lot de 9K515 au sein de la JSC NZIV située à Iskitim, dans la région de Novossibirsk. Si le nombre de véhicule qui sera livré n’est pas encore connu pour le moment, on se rappellera que le premier lot de 9K515 livré le 21 août 2017 concernait une vingtaine de lanceurs versés dans la dotation du district militaire du Sud; le futur lot pourrait donc également comprendre environ 20 lanceurs.

Tornado

Les premiers 9K515 Tornado-S en cours de livraison. Photo@mz.perm.ru.

Par ailleurs, une autre annonce fait état d’une nouvelle commande de 9K515 par le MinDef qui sera signée sous peu, bien qu’aucune date n’ait été avancée. L’annonce mentionne également que d’autres commandes pourraient suivre.

Ces commandes supplémentaires  devront alors permettre aux SV (les forces terrestres russes) de se doter d’un LRM à longue portée moderne en plus grand nombre; en effet, outre les 20 premiers lanceurs 9K515, il y aurait actuellement moins d’une centaine de 9K58 en service en Russie.

Enfin, une autre information est apparue au sujet du développement de nouveaux modèles de LRM. Plus précisément, deux nouveau modèle devront être présentés dans un futur « proche » selon Vladimir Lepin, directeur de la société Techmash.

Le premier modèle est désigné Tosochka. Annoncé le 12 janvier dernier par le directeur de Techmash, il s’agirait d’un LRM employant des munitions thermobariques -à l’instar du TOS-1A- et basé sur une plate-forme à roues. Si aucun détails au sujet de cette dernière n’ont été communiqués, la plate-forme 8×8 Bumerang pourrait être envisagée, bien que le conditionnel soit de rigueur. Le système obtenu serait alors une alternative plus légère que le TOS-1A, mais offrant une mobilité accrue.

Alabino05042017-77-X2

Un VPK-7829 K-17 Bumerang. Un LRM de courte portée employant des munitions thermobariques pourrait en être dérivé. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Il faudra attendre 2019 pour que les tests étatiques de ce futur modèle soient achevés, puis une année supplémentaire avant de le voir au sein des forces armées pour les tests militaires expérimentaux.

En ce qui concerne le second projet, il s’agit d’un projet plus spécialisé, puisqu’il consiste en un lanceur de mines à distance, désigné Zemledeliye (ce qui peut se traduire par Agriculture…). Pour ce dernier, il n’y a revanche aucune informations supplémentaires concernant les caractéristiques et les dates clés du projet, il faudra donc attendre avant d’en savoir plus.

Ainsi, avec ces différentes annonces, on peut donc observer une partie des projets en cours pour la modernisation du parc russe de LRM, avec également des commandes et le développement d’autres modèles (9K51M Tornado-G, 9K512 Uragan-1M, etc…), et nous aurons l’occasion de revenir plus en détails sur ces différents développement dans le futur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.