[Actu] L’adoption de nouvelles armes d’infanterie en Russie

Bien qu’étant d’une priorité moindre que la modernisation et le remplacement du parc de véhicules et d’aéronefs; les armes individuelles et notamment les fusils d’assauts doivent aussi passer par ces étapes pour permettre d’améliorer les capacités des soldats au front. La Russie ne fait pas exception à la règle, et c’est en date du 29 janvier que l’armée russe va franchir un nouveau cap en la matière en adoptant les fusils d’assaut AK-12 et AK-15.

L’AK-12, créé par la célèbre société JSC Kalachnikov, a été conçu en 2011 et a été dévoilé pour la première fois en 2012. Intégrant des rails Picatinny pour le montage d’optiques et d’autres équipements et possédant un recul inférieur à ses prédécesseurs ce qui permet une amélioration sensible de la précision. Ce fusil d’assaut doit remplacer les AK-74M actuellement en service au sein des forces armées russes dans le cadre du nouvel équipement d’infanterie Ratnik, visant à doter le soldat russe de matériels modernes pour améliorer ses performances lors des conflits présents et futurs.

L’adoption du fusil AK-12 est la conclusion d’une compétition en cours depuis 2013 qui l’opposait au fusil A-545 de Degtyarev, une version modifiée de l’AEK-971, pour devenir l’arme individuelle principale du soldat russe.

Les premiers tests en 2013 n’avaient pas vraiment tourné à l’avantage de l’AK-12 : en effet, sa précision fut jugée moins bonne que celle de son adversaire, et d’autres défauts furent révélés en ce qui concerne l’ergonomie et la fiabilité, au point que la première esquisse de l’AK-12 ne fut pas retenue en septembre 2013.

800px-AK12_(4)

Le premier projet de l’AK-12. Photo@KonstantinLazarev.

Ce rejet poussa Kalachnikov (anciennement IZHMASH) à améliorer son projet sur fonds propres. Ainsi, près d’un an plus tard, l’AK-12 pouvait à nouveau rentrer dans la compétition face à l’A-545, et cette fois-ci avec de meilleurs résultats, d’autant plus que son coût moindre, sa plus grande simplicité et une masse moindre de près de 500g peuvent peser à son avantage pour son adoption dans les troupes régulières.

Pour autant, et bien que de nombreuses informations ont fait état entre 2014 et 2015 de la décision concernant le choix du nouveau fusil d’infanterie, la compétition était toujours en cours, le ministère de la Défense n’ayant pas encore tranché.

Lors du salon ARMY-2016, le modèle définitif de l’AK-12 résultant des retours des critiques du premier projet a été dévoilé, de même que l’AK-15; une version plus lourde de l’AK-12 tirant les munitions 7,62*39mm à la place des munitions 5,45*39mm. Deux autres modèles verront le jour au salon ARMY-2017, avec l’AK-12K et l’AK-15K, versions aux canons raccourcis de leur homologues respectifs.

Army2016-574-X2

AK-15, présenté au salon ARMY-2016. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

En août 2017, le PDG de la JSC Kalachnikov, Alexei Krivoruchko, a annoncé dans une interview à l’agence TASS que l’AK-12 avait passé les tests finaux et que la société attendait la réponse du ministère de la Défense.

Army2016-571-X2

Le modèle définitif de l’AK-12, exposé lors du salon ARMY-2016. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Ce qui fut donc le cas le 29 janvier 2018, où les fusils AK-12 et AK-15 furent donc acceptés en tant que nouveau fusil d’infanterie pour les forces armées régulières, comprenant donc les forces terrestres, aéroportées et l’infanterie de marine.

Toutefois, bien que l’AK-12 ait été adopté, les troupes devront encore attendre avant de pouvoir recevoir ces nouveaux fusils: en effet, la production en série doit débuter cette année pour une mise en service des premiers lots en fin d’année.

Seulement, tout n’est pas fini pour l’A-545 et sa version chambrée en 7,62*39mm A-762. En effet, d’après une annonce de TV Zvezda, ces deux fusils semblent avoir été retenus pour équiper les forces spéciales russes. Sa plus grande précision et son meilleur comportement au feu, notamment à moins de 300 mètres que compensent sa plus grande complexité nécessitant un entretien plus rigoureux et un personnel plus compétent en font une arme plus adaptée pour les forces spéciales.

Oboronexpo2014part4-14-X2

A-545, présenté à l’International Forum Engineering Technologies 2014. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Ce qui, finalement, rejoindrait les nombreuses annonces faisant état de l’adoption de l’AK-12 pour les forces armées régulières et de l’A-545 pour les forces spéciales depuis plusieurs années…

Par ailleurs, un contrat a été signé le 6 février pour la production et la livraison de fusil mitrailleur RPK-16, basé sur le fusil AK-12.

Army2016-559-X2

RPK-16 à l’exposition ARMY-2016. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Dévoilé pour la première fois au salon de l’armement ARMY-2016, il s’agit donc d’un fusil mitrailleur chambré en 5,45*39mm et pouvant être doté d’un chargeur de type tambour comprenant 96 munitions. Par ailleurs, le RPK-16 voit l’installation de rails Picatinny permettant le montage d’optique et de différents accessoires, tel un bipied. Cette arme devrait logiquement succéder au fusil mitrailleur RPK-74 et RPK-74M, eux mêmes conçus sur la base du fusil AK-74(M).

Au vu de ces différentes annonces; les soldats russes vont donc recevoir prochainement plusieurs modèles d’armes modernes qui, intégrés dans un système d’équipement d’infanterie moderne, doivent permettre d’améliorer les performances des soldats sur le champ de bataille. Nous aurons donc largement l’occasion de revenir sur le développement de ces équipements d’infanterie russe de dernière génération dans le futur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.