[Actu] Bilan 2017: les forces navales (2ème partie)

Deuxième volet de notre bilan de l’année 2017, la partie relative à la Marine Russe (VMF). Cette partie du bilan portera principalement sur les navires principaux de la Marine Russe; certaines unités auxiliaires étant volontairement laissées de côté devant la difficulté d’assurer un suivi complet de certains projets.

Navires réceptionnés par la Marine Russe en 2017

Le nombre de navires mis en service par la Marine russe en 2017 étant relativement restreint, nous allons les passer en revue par classes ce qui facilitera la lecture du bilan. Il est à noter que nous ne prenons en ligne de compte que les navires induits au service actif et non ceux dont le lancement est réalisé mais les tests pas encore achevés.

Frégates Admiral Grigorovitch (Izd.11356)

Produites au sein du chantier naval Yantar de Kaliningrad, cette classe de frégates dispose d’un déplacement standard de 3.620 tonnes et d’un déplacement maximal de 4.035 tonnes et elle a été commandée en deux groupes de 3 unités en vue d’équiper la flotte de la mer noire.

Formant le type Izd.11356, la frégate tête de série porte le nom d’Admiral Grigorovich (Адмирал Григорович) et comme de coutume, elle a donné son nom à l’ensemble de la série. Elle a été mise sur cales le 18 décembre 2010 et admise en unité le 11 mars 2016. Cette classe de navires a subi de plein fouet le contre-coup de la rupture des livraisons de matériaux militaires ukrainiens à la Russie, notamment au niveau des turbines à gaz.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La frégate Admiral Essen, deuxième de la série 11356. Photo@whitefleet.net

C’est ainsi que pas moins de trois frégates de cette classe sont stockées inachevées depuis 2015 au chantier naval en attente de la mise au point d’une turbine à gaz indigène en remplacement des productions venant d’Ukraine. Vu que cette question est en passe d’être définitivement réglée avec la mise au point des turbines M70FRU/M70FRU2/M90FR par UEC Russia la reprise des travaux sur les navires en question a été annoncée en juin 2017.

f_Yy5yYWRpa2FsLnJ1L2MyMC8xNzEyLzRkLzI4MzM5MjI4OTFmZS5qcGc_X19pZD0xMDIzOTU=

La frégate Admiral Makarov. Photo@?

En attendant, la troisième frégate de cette classe répondant au nom d’Admiral Makarov (Адмирал Макаров) a été admise au service en date du 27 décembre 2017 au sein de la flotte de la mer noire. Portant le numéro de coque 799 et le numéro de construction 01359, ce navire a été mis sur cales le 29/02/2012 avec un lancement le 02/09/2015. Après presque deux ans de tests et de formation de l’équipage: il a rejoint la flotte du nors à la fin de l’année 2017.

Corvettes Steregushchiy (Izd.20380)

La classe de corvettes Steregushchiy (Стерегущий) est composé de plusieurs sous-versions qui découlent de la version de base classée sous le type Izd.20380 (on parle également d’Izd 2038.0). Ces corvettes disposent d’un déplacement à vide de 1.800 tonnes et en charge de 2.200 tonnes; c’est le chantier naval Severnaya Verf de Saint-Pétersbourg qui est en charge de la production de ces corvettes avec le chantier naval Amurski Sudostroïtelny Zavod (Chantier naval de l’Amur) de Komsomolsk-na-Amur où a été installé une deuxième ligne de production.

russian-navy-commissions-project-20380-corvette-sovershenny-into-pacific-fleet

La corvette Sovershenniy. Photo@navaltoday.com

Les plans de la Marine Russe prévoient l’acquisition de pas moins de 30 corvettes de ce type (répartis entre les types Izd.20380/20385/20386) et l’année 2017 a vu la mise en service du quatrième navire de cette famille: le Sovershenniy (Совершенный). Portant le numéro de coque 333 et le numéro de construction 2101, il s’agit du premier navire de ce type produit par le chantier naval de l’Amur. Mis sur cales le 30/06/2006 et lancé le 22/05/2015 son acceptation définitive par la marine russe a eu lieu le 20/07/2017 lorsqu’il a été intégré au sein de la flotte du pacifique.

Navires anti-sabotage Grachonok (Izd.21980)

Certainement pas les navires les plus emblématiques au sein d’une marine militaire mais leur rôle est quand même important: les navires anti-sabotage. La classe de navires Grachonok (Грачонок) est entrée en service en 2008 et doit compter à terme 21 navires dont la mission principale est d’assurer la protection rapprochée des ports et des installations fluviales contre les sabotages et les hommes grenouilles.

f_czAxNi5yYWRpa2FsLnJ1L2kzMzcvMTUwNS9lMy9kYmJlOTY5MzA1N2EuanBnP19faWQ9NjE3ODQ=.jpeg

Un des navires de la classe Grachonok. Photo@?

Produite par le chantier naval Vostochnaya Verf (Восточная верфь) de Vladivostok, le chantier naval Vympel (Вымпел) de Rybinsk et le Zelenodolsk Gorky Plant (Зеленодольский завод имени А. М. Горького) de Gorky, cette classe de navires compte actuellement 16 navires en service et ce sont pas moins de 4 navires supplémentaires qui ont été mis en service cette année.

Avec respectivement les:

  • P-429, mis en service le 14 juillet, portant le numéro d’usine 01223 (Flotte du nord) et le numéro de coque 936
  • P-430, mis en service le 9 novembre, portant le numéro d’usine 01224 (Flotte du nord) et le numéro de coque 941
  • P-433, mis en service le 16 septembre, portant le numéro d’usine 988 (Flotte de la mer noire) et le numéro de coque 844
  • P-xxx, mis en service le 28 décembre, portant le numéro d’usine 8005 (Flotte du Pacifique) et le numéro de coque 999

Cette série de navire se complète donc au fur et à mesure et on s’achemine doucement vers la fin de la production de cette classe.

Navires garde-côtes Okhotnik (Izd.22460)

Enfin, les navires de la classe Okhotnik (Охотник) classé sous le nom de projet Izd.22460 sont des navires chargés de la protection et de la surveillance des côtes russes et ayant pour missions principales d’assurer la lutte contre des menaces aériennes et de surface de proximité.

Coast_guard_boat_in_SPB.jpg

Un navire de la classe Okhotnik. Photo@?

 

Lancé en 2007, cette classe de navires est produite par le chantier naval Vostochnaya Verf (Восточная верфь) de Vladivostok ainsi que par le chantier naval Almaz Shipbuilding Company (Судостроительная фирма Алмаз) de Saint-Pétersbourg. Avec pas moins de 12 navires en service sur les 30 envisagés, l’année 2017 a vu l’arrivée de 2 navires supplémentaires, il s’agit des:

  • Predanny, portant le numéro d’usine 507 et mis en service le 15 septembre
  • Bditelniy, portant le numéro d’usine 509 et mis en service le 13 octobre

Ces deux navires rejoignent respectivement la flotte du nord et la flotte de la mer noire.

En conclusion

On le voit dans ce bilan, l’année 2017 ne fut pas vraiment glorieuse pour la Marine Russe; avec à peine une frégate et une corvette admise au service actif et 6 « petits » navires ce n’est pas ainsi que le renouvellement de la flotte existante va pouvoir s’opérer. Certes le besoin de développer des turbines à gaz de substitution n’a pas facilité les choses pour les chantiers navals russes pas plus que le besoin de moderniser les installations disponibles.

En outre, alors que les médias russes relaient régulièrement des projets « grandioses » de construction de navires de gros tonnage, de porte-hélicoptères ainsi que de porte-avions: il est évident que le décalage entre les déclarations et leur réalisation est tout simplement colossal.

Tout n’est pas noir pour autant et il y a des avancées réelles en matière de production et de modernisation; la présentation récente d’un nouveau Izd.955A Boreï ainsi que la mise en service sous peu de la frégate Izd.22350 Admiral Gorshkov en sont deux exemples flagrant. Mais il est clair que les choses vont devoir s’accélérer rapidement et le fruit des investissements consentis vont devoir être récoltés sinon la Russie va se retrouver avec un déficit capacitaire encore plus important qu’annoncé.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s