[Actu] Lancement du Knyaz Vladimir, premier Izd.955A Boreï-A

C’est en date du 17 novembre qu’a été lancé en grandes pompes le 4ème sous-marin de la famille des Izd.955 Boreï. Répondant au nom de Knyaz Vladimir (Prince Vladimir), il s’agit en outre du premier navire au standard « amélioré » Izd.955A Boreï-A.

Sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) dits de « 4ème génération », les Izd.955 Boreï (Борей) ont été conçus pour prendre la relève des Izd.667B/BD/BDR/BDRM (aussi connus sous les noms de Delta I à Delta IV) ainsi que des Izd.941 Akula. Le développement des Boreï a débuté au milieu des années 80 sous l’égide du bureau TsKB MT Rubin (de Saint-Pétersbourg) avec Vladimir Zdornov en tant qu’ingénieur en chef du projet.

8d59716dd43480d136ac30bf231a3db3

Un SNLE de la classe Delta IV. Photo@Pinterest

Conçu autour du nouveau missile balistique R-39UTTKh Bark (Р-39УТТХ Барк) en cours de développement, les SNLE devaient emporter 12 missiles en silos implantés verticalement en aval du massif. La chute de l’URSS et la disparition des budgets liés a fortement ralenti ce projet et il faudra attendre le 2 novembre 1996 pour voir la mise sur cale du sous-marin tête de série au sein du chantier Sevmash de Severodvinsk.

En décembre 1998, coup de tonnerre sur le projet: le missile R-39UTTKh, dont le développement en était à son troisième tir raté, est purement et simplement abandonné. La Russie se retrouvait donc dans une situation difficile puisqu’elle avait un SNLE en cours de construction mais aucun armement disponible pour équiper ce dernier! Il fut envisagé de redessiner le projet pour pouvoir emporter le missile R-29RMU Sineva équipant les SNLE Delta IV mais finalement la Russie lança le développement d’un nouveau missile balistique: le RSM-56 Bulava (Classé 3K30 en codification GRAU), ce dernier étant conçu pour équiper le SNLE en construction.

bulava

Tir d’un missile Bulava d’essais. Photo@?

Le développement du nouveau missile balistique ne fut pas de tout repos mais ce dernier fut poursuivi malgré les échecs de tirs connus au début du programme. Le premier Izd.955 Boreï fut redessiné pour pouvoir emporter le Bulava. L’avantage de ce dernier étant un gabarit plus petit que le Bark qui permettait de faire passer l’emport de 12 à 16 missiles.

Le nouveau missile Bulava a une masse de 36,8 tonnes, une longueur de 11,5 m, un diamètre de 2 m et il présente une autonomie maximale de 9.300 Km. En outre, il est doté de trois étages dont deux à carburant solide (une première en Russie) et un à carburant liquide. Le missile est dit « Mirvé », ce qui signifie qu’il dispose de 10 têtes nucléaires capables de frapper des cibles différentes bien entendu. La CEP (Erreur Circulaire Probable) du missile est de 350 mètres.

955a vs 955 impulsión

Comparatif permettant de mieux appréhender les différences entre Izd.955 et Izd.955A. Illustration@Charly015.blogspot.com

D’un point de vue technique, l’Izd.955 Boreï présente les caractéristiques suivantes:

  • SNLE à double coque
  • Déplacement de 14.720 tonnes en surface et de 24.000 tonnes en plongée
  • Longueur de 170m
  • Largeur de 13,5m
  • Tirant d’eau de 10 mètres
  • Profondeur maximale 450 mètres
  • Equipage de 107 personnes

L’armement est composé de 16 tubes de lancements pour missiles RSM-56 Bulava, 6 tubes pour torpilles de 533 mm et 6 tubes de 324 mm pour système RPK-2 Vyuga. La propulsion est assurée par un réacteur nucléaire à eau pressurisé OK-650V de 190 MW couplé à une turbine vapeur AEU qui entraînent une seule hélice ainsi qu’un hydrojet. La vitesse maximale en submersion est de 30 noeuds tandis qu’en surface cette vitesse se réduit à 15 noeuds.

Comme indiqué auparavant, le navire de tête de la série des Boreï a été mis sur cales le 2 novembre 1996, il faudra cependant attendre le 12 février 2008 pour assister à son lancement, sa mise en service officielle étant actée le 10 janvier 2013. Pas moins de 17 ans entre sa mise sur cale et son lancement, on ne doit pas être loin d’un record en la matière!

4907983_800

Gouvernes modifiées de l’Izd.955A avec nouvelle implantation du sonar traîné sur la barre de plongée. Photo@Rubin

Portant le numéro K-535 et le nom de Yuri Dolgorukiy, le navire a été mis en service au sein de la flotte du Nord. Deux autres navires ont suivi: le K-550, Aleksandr Nevskiy, mis en service le 23 décembre 2013 au sein de la flotte du Pacifique et le K-551, Vladimir Monomakh, mis en service le 19 décembre 2014 au sein de la flotte du Pacifique. Ces trois navires forment le type Izd.955 Boreï.

Le 4ème navire, mis sur cales le 30 juillet 2012, représente une première évolution de cette classe. Repris sous le type Izd.955A Boreï-A, le Knyaz Vladimir (Prince Vladimir) est le premier navire de ce type et son lancement qui précède les premiers essais à la mer a eu lieu le 17 novembre 2017.

Sans titre

Le peu de photos disponibles pour l’instant permettent de voir plusieurs différences entre les Izd.955 et les Izd.955A, on dénombre notamment:

  • Une partie arrière redessinée
  • Un bloc propulsif plus massif
  • Barres de plongées et gouvernes de directions redessinées
  • Déplacement du sonar traîné
  • Nouveaux bossages latéraux

Par contre, alors que certaines sources indiquaient que l’Izd.955A serait équipé de 20 tubes de lancement au lieu de 16, rien ne permet actuellement de savoir si c’est effectivement le cas. En outre, il semble que l’équipement électronique embarqué ait été amélioré et que le SNLE ait bénéficié de mesure de réductions de sa capacité à être détecté.

4906824_original

Vue du flanc du Knyaz Vladimir qui permet de voir le nouveau bossage latéral. Photo@Rubin

Le Knyaz Vladimir rejoindra à terme la flotte du Nord et pas moins de 4 autres bâtiments du même type rejoindront à terme la flotte de la Marine Russe. Ce sont donc 8 SNLE Boreï qui sont prévus à terme bien que certaines sources parlent de la mise en service de 10 SNLE. Aucun contrat en ce sens n’ayant été signé pour l’instant, cette information est donc à prendre avec les réserves d’usage.

Ce qui est confirmé par contre, c’est le lancement des études relatives au futur Izd.955B Boreï-B. C’est le Général Valery Gerasimov qui a fait l’annonce le 7 novembre sans pour autant préciser en quoi ce nouveau standard va différer de ses prédécesseurs.

Low battery on Apple iPhone 5S

Izd.955 Boreï. Ce SNLE est aisément reconnaissable grâce à son massif aux formes peu conventionnelles. Photo@defense.army

Il est donc certain qu’il y aura plus que 8 SNLE de la classe Boreï mais avec pas moins de trois sous-versions différentes; vu le besoin de renouvellement de la flotte russe: ces navires seront les bienvenus. Cependant, le programme de mise au point du SNLE de « 5ème génération » qui doit venir prendre la relève des Boreï serait déjà engagé bien qu’aucune information à ce sujet ne soit disponible.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s