[Actu] Le Sukhoï T-50 devient le Sukhoï Su-57!

Bien que déjà discuté depuis plusieurs semaines sans jamais avoir été officialisé; il se confirme que le T-50 PAK FA recevra la dénomination définitive de Sukhoï Su-57.

C’est l’actuel commandant en chef des VKS, Viktor Bondarev, qui a communiqué l’information, cette dernière n’a cependant toujours pas été confirmée par le constructeur de l’appareil.

215144

Le T-50-4 (054 Bleu) vu lors du salon MAKS 2017. Photo@russianplanes.net

Cette dénomination n’est pas surprenante en soi, alors que la dénomination Su-50 avait fait l’objet de rumeurs récurrentes, la dénomination définitive répond à trois aspects: l’aspect anecdotique, l’aspect commercial et enfin l’aspect logique.

L’aspect anecdotique: prendre la relève du Su-27. Aucun autre appareil des 30 dernières années (sauf éventuellement le MiG-29) n’est plus représentatif de l’aéronautique contemporaine russe que le Sukhoï Su-27 Flanker. Bien qu’ayant évolué en différentes versions disposant chacune de leur propre dénomination; c’est le Su-27 qui est la base commune et l’origine de cette famille prolifique. En conservant une dénomination qui se rapproche de celle du Su-27; on garde une proximité « anecdotique » avec le Flanker. D’où la présence du Su-x7.

L’aspect commercial: on le sait, le Su-57 est « le » chasseur de 5ème génération russe. Si le concept même de « 5ème génération » est une invention marketing des constructeurs occidentaux pour justifier de la mise au point d’appareils répondant à certains critères, les Russes espérant vendre l’appareil à l’export se doivent de disposer d’un discours commercial pouvant être compris par tous.

L’emploi de l’argument de la 5ème génération – même si il peut sembler absurde sous certains aspects, les besoins n’étant pas les mêmes d’une force aérienne à une autre – permet aux clients potentiels d’y voir un appareil neuf répondant à certains critères et offrant des performances que les « vieux » appareils de génération 4, 4+ et 4++ ne permettent pas (ou tout du moins sont supposés) d’atteindre. Certes c’est de la rhétorique et on peut discuter longtemps de sa pertinence ou non, mais toujours est-il que le programme s’il veut s’exporter doit s’adapter aux contraintes du monde « moderne » et de sa logique commerciale. D’où le Su-5x, le 5 symbolisant la 5ème génération.

L’aspect logique: on a tendance à l’oublier mais les dénominations de l’OKB Sukhoï suivent un ordre beaucoup plus strict qu’on ne le pense. Nous avons signalé ci-dessus l’existence de nombreuses variantes du Su-27 et des dénominations liées mais le Su-57 ne fait que suivre l’arithmétique.

En effet, le Su-27 « Flanker » a été suivi par le Su-37 « Flanker-F » qui fut un prototype de Su-27 lourdement modernisé basé sur le projet de T-10M, codé « 711 Blanc » et qui effectua son premier vol le 2 avril 1996. L’appareil fut perdu en 2002 mais il servit à la mise au point de nombreuses modifications qui seront introduites par la suite dans les variantes du Su-27.

Sukhoi_Su-37_at_Farnborough_1996_airshow

Le Su-37 « 711 Blanc » vu à Farnborough en 1996. Photo@wikipedia.com

Toujours dans le domaine des prototypes: le célèbre Su-47 « Firkin » (« Berkut » en Russie). Ce prototype, basé sur le Su-27, présente une configuration aérodynamique particulière avec des ailes à flèche inversée. Ayant effectué son premier vol en date du 25 septembre 1997; il fut principalement employé pour la mise au point des commandes de vols électriques et des matériaux composites. Aucun de ces deux projets ne déboucha sur une commande en série; la Russie de l’époque n’ayant tout simplement pas les moyens de se payer ses appareils.

Sukhoi_Su-47_in_2008

Le Su-47 « Firkin ». Photo@russianplanes.net

L’appareil suivant n’est autre que… le T-50. Faisant suite au Su-27, Su-37 et Su-47, il reçoit donc la dénomination Su-57. Quoi de plus logique?

On peut quand même ajouter le fait – pas si négligeable qu’il n’y paraît – que l’attribution d’une dénomination définitive à l’appareil implique quand même que ce dernier se rapproche rapidement de la fin de la 1ère phase des tests d’homologation étatique. Il était prévu que le Président Russe signe l’acte authentifiant (signature symbolique bien entendu) la fin de cette phase lors du salon MAKS: mais ce ne fut pas le cas.

214284

L’avenir des VKS? Photo@russianplanes.net

Voilà qui permet de boucler la boucle: certes, on peut sourire devant certains des arguments soulevés mais ils sont tous logiques et aisés à comprendre. Cependant, ceci n’est qu’une dénomination, qu’il s’appelle T-50, Su-57 ou XW-7685, l’appareil reste strictement le même!

En ce qui concerne les actualités récentes liées au Su-57; plusieurs informations ont été publiées récemment. Passons-les en revue.

Débutons avec l’annonce faite par plusieurs médias du premier vol du prototype T-50-11. Cette information est à prendre avec les réserves d’usage vu que le T-50-10 n’a pas encore été aperçu et/ou annoncé. Si cette information n’est pas impossible en tant que telle, il est surtout urgent d’attendre la publication des premières photos avant de se faire son idée sur la question. La sortie du prototype T-50-9 avait été annoncée plusieurs semaines avant de voir les premières photos.

213490

Le dernier prototype de T-50 tant qu’à présent: le T-50-9. Photo@russianplanes.net

Toujours en ce qui concerne les prototypes; le CEO d’UAC Russia, Iouri Slyusar, a encore confirmé que 2017 verrait le premier vol des trois derniers prototypes. On peut donc s’attendre à l’arrivée des T-50-10/-11 cette année vu que le T-50-9 a déjà effectué son premier vol; le programme a connu plusieurs retards donc on saura à la fin de l’année si cette annonce a été respectée.

En outre, Iouri Slyusar confirme également que les premiers Su-57 de série seront livrés en unité à partir de 2019. Par contre, pas un mot n’a été dit au sujet des moteurs qui équiperont les premiers appareils de série.

213991

Su-57 et ciel bleu: un cocktail du plus bel effet. Photo@russianplanes.net

On le voit donc avec ces nouvelles, le projet PAK FA avance à un bon rythme et la transition entre « prototypes définitifs » et « appareils de pré-série » va débuter sous peu; la procédure de mise en service d’un nouvel appareil en Russie étant différente des procédures occidentales, il faudra encore attendre longtemps pour disposer de l’acceptation définitive en service du Su-57 mais ceci ne l’empêchera pas d’être utilisé par les unités de première ligne rapidement. Il est même plus que probable que les derniers prototypes qui présenteront une configuration fortement similaire voire identique à celle des appareils de pré-série ils seront déployés dans les unités de formation des pilotes.

Inutile de préciser que nous reviendrons encore souvent sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s