[Actu] Salon MAKS 2017, jour 1 (suite)

La première journée du salon étant achevée et les annonces s’étant enchainées; il est temps de faire un premier bilan provisoire des commandes.

Même si n’entrant pas dans le cadre strict du salon, signalons l’annonce faite hier relative à la commande de Su-30SM par la Biélorussie: cette commande portant sur l’acquisition de 12 appareils est légèrement décalée avec une livraison des premiers appareils en 2019 (au lieu de 2018) avec un rythme de 4 appareils/année pendant 3 ans.

213508

Le SU-30SM « 43 Bleu » de la Marine Russe. Photo@Russianplanes.net

Toujours en ce qui concerne le Su-30SM, signalons l’arrivée d’une première variante de mise à jour: le Su-30SM1. Ce nouveau standard se caractérise notamment par des équipements embarqués plus modernes et efficaces ainsi que par la capacité à emporter une gamme de munitions élargie. Au niveau des emports, on parle de l’arrivée de bombes KAB-250 ainsi que du missile Kh-59MK2. Avec l’arrivée déjà prévue du Khibiny-U, le montage d’équipements embarqués plus modernes et les nouvelles munitions: le Su-30SM est en passe de devenir l’appareil le plus pertinent des VKS/VMF.

DEl8AOuUIAEUkuM

Le Su-30SM qui sert de prototype au développement de la variante « modernisée ». Photo@Russianplanes.net

Du côté de RSK MiG, il se confirme que le bureau d’étude travaille sur un chasseur de 5ème génération qui viendrait compléter le PAK FA bien que le design définitif ne soit pas décidé. Les réflexions en sont toujours au stade de la définition du nombre de moteurs. Cependant, cette annonce cadre avec l’annonce faite il y a quelques semaines du développement, en collaboration avec un pays du Moyen-Orient, d’un appareil de 5ème génération.

Annonce plus étonnante, la possibilité de créer un appareil embarqué sur base du MiG-35. Ce dernier étant quasi identique au MiG-29K avec lequel il partage la même cellule, cette annonce revient à dire que RSK MiG est prêt à créer un MiG-35K sur base du MiG-29K! Ironie mise de côté, cette annonce a peu de chance d’aboutir vu l’absence actuelle de demande pour un appareil embarqué – de surcroît – si ce dernier est de conception Russe.

MiG-35-02-UAC

Un MiG-35 similaire à celui présenter au salon. Photo@RSK MiG

Du côté des motoristes, ODK Perm Motors annonce la production de 16 PS-90A2 avant la fin de l’année 2017. De plus, l’usine se prépare au lancement de production du moteur PD-14 et les projets de recherche liés au PD-35 ont également été lancés. En ce qui concerne le PD-35, le gouvernement Russe n’a débloqué qu’une partie des fonds pour la mise au point du moteur: par conséquent, le programme avancera au fur et à mesure du déblocage des fonds.

206201

Un IL-76LL servant de banc d’essais pour le moteur PD-14. Photo@Russianplanes.net

Le programme de substitution des pièces importées par des pièces locales se poursuit; et c’est le moteur AI-222-25 du Yak-130 qui est concerné. Les dernières pièces d’origine ukrainienne (qui composaient environ 50% du moteur) ont été remplacées et la durée de vie du moteur a été prolongée de 1.200 à 3.000 heures de vol. Le moteur est produit par Salyut.

112498_1000

Moteur AI-222-25. Photo@macusima.livejournal

Annoncé par UAC Russia et sous la supervision du Président Poutine, signature par Aéroflot d’une commande portant sur la location de 20 SSJ-100 supplémentaires venant s’ajouter aux 30 appareils déjà en dotation au sein de la compagnie nationale russe. Les appareils seront livrés en configuration à deux classes avec 12 sièges en business et 75 sièges en économique. Le premier appareil doit déjà arriver cet été et les livraisons doivent être complétées à la fin de 2018.

c4acd0ebc5045865233ba4663cddbcd1

Le président Poutine supervisant la signature du contrat de leasing d’Aeroflot. Photo@UAC Russia

L’annonce la plus amusante de la journée doit certainement être la suivante: les études menées en vue de la production d’un chasseur à décollage vertical! Prévu pour équiper les futurs porte-avions russes, ce dernier serait du ressort de la firme Yakovlev; c’est une sorte de résurrection du projet de Yak-141. Plus sérieusement, vu la situation financière actuelle de la Russie ainsi que le besoin d’un chasseur embarqué: ce n’est pas demain la veille que l’on verra un Yak-141 ou variante reprendre l’air…

Enfin, des discussions sont en cours avec la Turquie en vue de financer l’acquisition de systèmes S-400 pour ce pays. Une partie du financement permettant l’acquisition des S-400 serait fourni par l’état Russe. Aucun montant n’est connu mais la somme de 2,5 milliard d’USD est souvent avancée.

4530698

TEL d’un système S-400. Photo@Tass.ru

Pour conclure, des discussions doivent se tenir durant le salon entre la Russie et l’Algérie concernant la vente de certains équipements. A suivre…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s