[Actu] Les brèves de la semaine

Comme de coutume, les nouvelles de la semaine qui ne nécessitent pas – encore? – un article complet.

Emirats Arabes Unis

Annonce en date du 20 février par Lenta.ru du fait que les EAU sont intéressés par le Sukhoï Su-35S. Bien que la volonté affichée d’Abu Dhabi de varier les sources d’approvisionnements ne soit pas une nouveauté; il semble assez douteux que cette annonce débouche sur une quelconque commande concrète. L’Indonésie reste toujours le client potentiel le plus crédible pour l’instant.

gmw4z2ky6gy

Bientôt un Su-35S en camouflage désertique? C’est fort douteux! Photo@Russianplanes.net

Par contre, il semble – dixit le patron de Rostech – que des discussions avancées soient en cours entre la Russie et les EAU au sujet de la mise au point d’un chasseur de 5ème génération. Les travaux concrets débuteraient en 2018 et il faudrait entre 7 et 8 ans pour obtenir un appareil exploitable.

C’est le bureau RSK MiG qui serait chargé des travaux en Russie en se basant pour ce faire sur le MiG-29. Si cette nouvelle est une surprise en soi, elle n’est pas si douteuse qu’il n’y paraît. MiG travaille actuellement à honorer la commande égyptienne de MiG-29M2 qui doit être complétée en 2020; par conséquent, il y a aura beaucoup de place disponible au niveau des bureaux d’études ainsi que des lignes de production…

Missile Х-БД (Kh BD)

Annoncé en date du 23 février par rns, le lancement d’un nouveau projet de missile de croisière dénommé Х-БД (Kh BD en alphabet latin).

Ce nouveau missile est amené à remplacer à terme les Х-101/102 qui constituent actuellement les armes principales employées par les Tu-160(M).

Bien que peu d’informations soit disponibles tant qu’à présent, il semble certain que le missile aura la même configuration générale que le Х-101/102 avec des ailes repliables et un petit moteur suspendu en-dessous du fuselage du missile.

Ce nouveau missile sera amené à équiper en priorité les nouveaux Tu-160M2 et ils doivent disposer d’un rayon d’action beaucoup plus étendu (on parle de 5.000Km); le but étant de ne pas laisser l’avion porteur pénétrer dans l’espace aérien contesté mais de laisser les missiles le faire.

uhuuh

Missile Kh-101. Dessin@militaryrussia.ru

S-400 Triumpf

Deux nouveautés;

1. Rééquipement du régiment 584 ERP de Litkino (près de Moscou) avec des S-400 en remplacement des S-300PM anciennement en dotation. Il s’agit du 5ème régiment de S-400 chargé d’assurer la protection anti-aérienne de la capitale Russe. Le MoD Russe a déjà annoncé l’équipement supplémentaire de 4 régiments de S-400 en 2017.

evs_9030-1200

Camion TEL d’une batterie de S-400. Photo@BMPD.livejournal.com

2. Annonce en date du 22 février 2017 par le MoD Turc, Fikri Isik, que la Turquie tient actuellement des discussions avancées avec la Russie concernant l’acquisition de plusieurs batteries de S-400. Bien qu’un programme indigène soit en cours en vue de mettre au point un système de défense sol-air intégré, les délais nécessaires et l’urgence du besoin font que la Turquie ne veut plus attendre.

Après un premier deal raté avec la Chine, les Turcs se tournent maintenant vers la Russie. A voir ce qu’il en ressortira; il n’y a encore aucun contrat signé pour l’instant.

Cependant, Tass annonce une visite du Président Reccep Tayip Erdogan en dates des 9 et 10 mars avec à l’agenda des discussions relatives à l’acquisition de S-400. Nous y reviendrons donc sous peu.

T-90MS

Annonce en date du 20 février par le journal Tass, la signature d’un « important contrat » pour le T-90MS avec un client du Moyen-Orient. De plus, le journal annonce que des discussions avancées sont en cours avec un autre client de la même région.

901-1024x683

T-90MS. Photo@Southfront.org

Bien qu’aucun nom ne soit tant qu’à présent connu: le Koweït dispose d’un parc de MBT M84 d’origine Yougoslave qui ont besoin d’être remplacés…

Tupolev Tu-134/Tu-154

Suite au crash d’un Tu-154B2 dans la mer noire avec la perte de 92 personnes en date du 25 décembre 2016; le MoD avait annoncé son intention de remplacer les appareils encore employés pour assurer le transport du personnel par des avions modernes. Cette mesure concernant notamment les Tu-134, Tu-154B2/M et IL-62M.

tupolev_tu-154b-2_ra-85572_on_final_approach_at_chkalovsky_airport

Tu-154B2 « RA-85572 » qui a été perdu le 25/12/2016. Photo@Wikipédia

Les plans initiaux prévoyaient un usage de SSJ-100 et de Tu-214 pour remplacer les 21 Tu-154B2/M et 37 Tu-134 encore actifs.

Cependant, il ressort que le SSJ-100 ne sera pas employé à cet effet vu que les militaires veulent un avion disposant de moteurs placés en hauteur. Ceci ayant pour objectif de pouvoir être employés à partir de pistes sommaires.

En remplacement, c’est l’An-148 qui est pressenti. Chose amusante, la production de ce dernier devait s’achever sous peu vu le conflit qui oppose toujours la Russie à l’Ukraine. Il semble donc que l’appareil pourrait bénéficier d’une prolongation de sa vie en Russie assez inattendue. Ce choix permettant également de répartir la charge de travail entre différentes usines: l’An-148 est monté chez VASO (Voronezh) et le Tu-214 chez Aviastar SP (Ulyanovsk).

ra-61705-rossiya-russian-airlines-antonov-an-148-100b_planespottersnet_235426

An-148-100V de la compagnie Rossiya. Photo@Carsten Gurk/Planespotters.net

Quant à l’IL-62M; les autorités Russes, après analyse des appareils actifs, ont conclues que ce dernier est encore apte au service. Ils ne seront donc pas remplacés dans un premier temps.

Tupolev PAK DA

Toujours selon le journal rns, la phase de design du futur bombardier PAK DA (une aile volante subsonique avec signature radar réduite) serait achevée.

Il se confirme également que les Russes suivent une approche duale: le Tu-160M2 s’occupera des missions les plus « exigeantes » en volant vite et loin (mais avec un coût de fonctionnement important) tandis que le PAK DA sera le « camions à bombes/missiles » qui pourra effectuer un spectre de missions plus large tout en coûtant moins cher.

pak_da

Design hypothétique du PAK DA. Dessin@Paralay.com

Dans l’interview citée par le journal rns, Yevgeni Fedosov qui est le directeur scientifique de GosNIIAS indique même que le PAK DA sera employé comme bombardier stratégique mais également comme bombardier tactique ainsi que comme intercepteur à longue-portée et pour lancer des véhicules spatiaux.

Même si certaines informations sont évidemment à prendre avec les réserves d’usage; il semble assez clair que le PAK DA sera à terme la base d’un ensemble de machines ne se limitant pas uniquement au bombardement. Le vol du premier prototype est prévu pour 2019 (on en doute) et serait plus plausible à l’horizon 2020.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s