[Actu] Bilan 2018 : les forces terrestres et aéroportées (3ème partie)

Dernier volet du bilan 2018 des livraisons de matériels pour les forces armées russes, il sera question ici des livraisons concernant les forces terrestres et aéroportées. Bien que cette édition du bilan des forces terrestres/aéroportés prend en compte certaines catégories de matériels tels les engins du génie et les MRAP , il ne se veut néanmoins pas exhaustif du fait de la quantité et la variété de matériels reçus ainsi que la précision des informations disponibles parfois variable.

Chars et blindés lourds

Pour commencer ce dernier bilan, nous allons donc commencer par les chars de combats, avec trois principaux modèles livrés cette année. Il est intéressant de noter que si à la date du 14 novembre 2018 l’armée russe indiquait avoir perçu près de 180 chars, bon nombre d’entre-eux ne se retrouvent pas dans les livraisons effectuées.

Ainsi, près d’une cinquantaine de T-72B3M ont été effectivement livrés aux entités suivantes en 2018:

DressRehearsalMoscow6May2018-045-X2

Un T-72B3M lors d’une répétition du défilé militaire de la Victoire de 2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Par ailleurs, un lot de T-80BVM a également été livré durant l’année à un bataillon de la 200ème Brigade indépendante de fusiliers motorisés (rattachée à la Flotte du Nord) en remplacement des T-72. Si le nombre d’engins livrés n’a pas été précisé, il semble que ce lot concernerait une dizaine de char (une vingtaine devant être livrés en 2019 pour compléter les effectifs du bataillon), alors que 31 blindés devaient être livrés selon des informations ultérieures.

ALYS6299_1200(1)

Un T-80BVM lors de l’exercice ZAPAD-2017. Photo@mil.ru.

Enfin, bien qu’il ne s’agisse pas vraiment d’un char de combat, la livraison la plus notable de l’année pour ce qui est des blindés de combats lourds reste celle concernant 10 BMPT Terminator livrés fin mars à la 90ème Division blindée du district militaire central en vue de passer des tests.

Alabino6April2018-046-X2

Un BMPT lors d’une répétition du défilé militaire de la Victoire de 2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

On peut alors supposer que la centaine de chars censée avoir été livrée mais dont les informations ne sont pas disponibles correspondraient à d’autres T-72B3M (les forces aéroportées devaient notamment en recevoir cette année), mais sans précisions supplémentaires, difficile de spéculer plus.

Véhicules de transports de troupes (BMP, BTR et BMD)

Parmi les blindés de transport de troupes livrés durant 2018, le BTR-82A est clairement majoritaire avec une estimation minimale de 181 blindés livrés, tandis que 46 autres semblent avoir été livrés en avance sur les plans (bien qu’il soit possible que ces engins aient été reversés par la suite à différentes unités). Par ailleurs, un lot d’engins comprenant près de 50 BTR-82A et camions KAMAZ Mustang a été reçu. Les unités ayant bénéficié de ces livraisons étant:

  • la 155ème Brigade indépendante d’infanterie navale, rattachée à la Flotte du Pacifique,
  • la 40ème Brigade indépendante d’infanterie navale (Flotte du Pacifique également),
  • le 414ème bataillon d’infanterie navale, rattaché à la Flottille de la Caspienne,
  • le 727ème bataillon d’infanterie navale (Flottille de la Caspienne),
  • la 144ème Division de fusiliers motorisés,

Ainsi qu’un centre de formation du district militaire central qui a perçu près d’une vingtaine de blindé. On peut alors remarquer que les troupes de Marine ont particulièrement bénéficier des livraisons de BTR-82A.

g_UGJwt2c_Okc

Un lot comprenant plus d’une quarantaine de BTR-82A. Photo@VPK.

Par ailleurs, 2018 va également voir la livraison des premiers BMP-2M dans le cadre d’un contrat à long terme signé en 2017, modernisés avec la pose du module de combat Berezhok, avec plus de 75-80 BMP-2M au minimum livrés au sein des unités suivantes:

  • la 21ème Brigade indépendante de fusiliers motorisés de la Garde avec 30 blindés (district militaire central)
  • la 90ème Division blindée de la Garde avec 16 blindés (district militaire central)
  • la 74ème Brigade indépendante de fusiliers motorisés de la Garde avec près de 14 engins (district militaire central)
  • la 201ème base militaire au Tadjikistan avec 5 blindés (district militaire central)
  • la 2ème Division de fusiliers motorisés de la Garde « Tamanskaya » avec « plusieurs dizaines d’engins » livrés (district militaire occidental)
4718001

Un BMP-2M en cours de modernisation. Photo@Ladislav Karpov.

Enfin, 23 BMP-3 ont également été livrés au cours de 2018, probablement au sein de la 136ème Brigade de fusiliers motorisés de la Garde appartenant au district militaire du Sud. Le peu d’exemplaires livrés durant l’année peut s’expliquer, outre un possible manque d’informations, par le fait que 2017 a vu se terminer un contrat portant sur la livraison de 200 engins, 2018 voyant alors le nombre de BMP-3 livrés diminuer drastiquement. Cela devrait changer à partir de 2019 avec la signature d’un contrat portant sur près de 150 exemplaires et la livraison des premiers BMP-3 doté du module de combat inhabité Epoch.

DressRehearsalMoscow6May2018-034-X2

Un BMP-3 lors d’une répétition du défilé militaire de la Victoire de 2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Les forces aéroportés ne sont pas en reste avec la livraison de BMD et de blindés de transport de troupes. Toutefois, alors qu’un bataillon de BMD-4M et de BTR-MDM (soit 31 BMD-4M et 16 BTR-MDM) a effectivement été livré au sein de la 76ème Division d’assaut aéroportée de la Garde, il a été fait mention de la possible livraison de deux autres bataillons de chaque en 2018… sans que cela n’ait été reconfirmé. Mais là encore, 2019 devrait retrouver un rythme de livraison normal du fait de la signature d’un contrat portant sur l’équivalent de 4 bataillons de BMD-4M et de BTR-MDM d’ici à 2020.

187009

La cérémonie de livraison du bataillon de BMD-4M et de BTR-MDM. Photo@Daria Khvatkova.

Systèmes d’artilleries (Mortiers/Canons/LRM)

En continuité de l’année précédente, 2018 a vu l’arrivé d’un nombre important de systèmes d’artilleries. En premier lieu, on peut remarquer que le 631ème Centre de formation d’artillerie de Saratov (district militaire central) a perçu bon nombre de systèmes, parmi lesquels:

  • 2 canons tractés 2A36 Giatsint-B,
  • 4 canons tractés 2A65 Msta-B,
  • 5 canons automoteurs 2S3 Akatsiya,
  • 6 canons automoteurs 2S5 Giatsint-S,
  • un nombre indéterminé de 2S19M2 Msta-S,
  • un nombre indéterminé de mortiers automoteurs 2S4 Tyulpan,
  • 2 mortiers automoteurs 2S9-1M Nona-S
  • 2 LRM 9K57 Uragan.

Concernant les équipements livrés aux unités actives, ce sont donc près de trois lots de 2S19M2 Msta-S qui ont été livrés dans le courant de l’année, ce qui représente plus de 40 canons automoteurs perçus comme suit:

  • une vingtaine d’engins au sein de la 58ème Armée interarmes,
  • une autre vingtaine au sein de la 1ère Armée blindée de la Garde (district militaire occidental),
  • et un nombre indéterminé d’engins au sein de la 8ème Armée interarmes (district militaire du sud).
800px-2S19M2_on_RAE-2013

Un 2S19M2 Msta-S lors d’une démonstration dynamique au RAE-2013. Image@Wikipédia.

Étonnamment, près de 20 canons automoteurs 2S3M (il est possible qu’il s’agisse de 2S3M2 plus récents) ont été réceptionnés par la 150ème Division de fusiliers motorisés du district militaire du Sud. Si ces systèmes d’artilleries tendent à être obsolètes à l’heure actuelle et ce d’autant plus que les 2S19M2 sont livrés aux SV de manière régulière, dans le cas présent il s’agissait de compléter rapidement les effectifs de l’unité; la division devra alors se contenter de ces systèmes en attendant mieux.

Par ailleurs, 12 canons automoteurs lourds 2S7M Malka ont été réceptionnés par la 120ème Brigade d’artillerie de la Garde appartenant au district militaire central. Ces engins sont livrés dans le cadre du projet lancé à la fin 2017 visant à remettre en service les systèmes d’artilleries lourds jusque là entreposé dans les réserves.

Army2018part2-027

Un 2S7M Malka à ARMY-2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Plusieurs modèles de mortiers ont également été perçus par les forces armées russes. Ainsi, une vingtaine de mortiers lourds de 120 mm 2S12A Sani ont été livrés avec leur camions de remorquage de type Ural-43206 à la 150ème Division de fusiliers motorisés, tandis que deux batteries du même modèle ont été mis en service au sein du 414ème Bataillon d’infanterie navale (Flottille de la Caspienne).

Aussi, des mortiers automoteurs de 120 mm 2S23 Nona-SVK ont été livrés à la 55ème Brigade indépendante de fusiliers motorisés de montagne du district militaire central.

Enfin, des 2S9-1M Nona-S ont été livrés aux forces aéroportées (le nombre d’engins livrés n’étant pas connu). Toutefois et là encore, si un lot a effectivement été livré, des doutes subsistent quand à la livraison d’un second lot de ces mortiers comme indiqué par Andreï Serdyoukov (qui se trouve à la tête des VDV), mais dont on ne retrouve aucune trace par la suite.

Passons maintenant aux lance-roquettes multiples (LRM) avec trois modèles livrés au cours de l’année. En premier lieu, un lot de 15 9K51M Tornado-G (version modernisé du célèbre 9K51 Grad) a été livré à la 2ème Armée interarmes de la Garde du district militaire central.

Army2018part5-103-X2

Un 9K51M Tornado-G exposé à ARMY-2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Durant la toute fin de l’année, « plusieurs dizaines » de systèmes lourd 9K515 Tornado-S ont été également réceptionnés, bien que l’unité ayant perçu ces matériels n’ait pas été précisée. Ainsi, il semble que la livraison de ces systèmes tend à conserver le rythme de 2017 (année durant laquelle les premiers Tornado-S furent livrés avec une vingtaine d’exemplaires)

Enfin, plusieurs livraisons de TOS-1A Solntsepek ont eu lieu durant l’année. Plus précisément, près de sept lots de ces engins d’artilleries spéciaux ont été livrés en 2018 aux unités suivantes:

  • 5 lanceurs (un lot de 3 et au moins deux autres lanceurs) livrés au 10ème Régiment de protection NRBC du district militaire central,
  • Un premier lot constitué d’un nombre indéterminé d’engins puis l’effectif d’une compagnie livrés au 6ème Régiment indépendant de protection NRBC du district militaire occidental,
  • 3 lanceurs livrés -probablement- à la 28ème Brigade indépendante de protection NRBC du district militaire du sud,
  • Un nombre indéterminé de lanceurs livrés au 35ème Régiment de protection NRBC du district militaire de l’est,
  • Enfin, un nombre indéterminé d’engins (bien qu’au moins deux lanceurs ainsi que porte-munitions étaient inclus dans le lot) perçu par le district militaire du sud.
IMG_5839-1024x683

Un des lot de TOS-1A livré cette année. Photo@UVZ.

Si il est difficile d’établir le nombre exact de TOS-1A livrés cette année, le ministre de la Défense S.Choïgu parle de près d’une trentaine de systèmes livrés durant l’année. Ce nombre semble quelque peu optimiste au regard des livraisons indiqués ci-dessus, toutefois il n’est pas exclu que d’autres lots étant passés « sous les radars » aient pu être livrés.

Parmi les systèmes d’artilleries livrés figurent également des systèmes anti-chars employant des ATGM (Anti-Tank Guided Missile), avec notamment près d’une quarantaine de 9P149 Sturm-S (aucune indication ne précise si ce sont des modèles modernisés Sturm-SM ou non), avec 10 exemplaires livrés au district militaire occidental tandis que les trente autres l’ont été au district militaire central.

ParkPatriot2015part5-45-X3

Un 9P149 Sturm-S en exposition. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Par ailleurs, il semble que des 9P157-2 Khrizantema-S aient été livrés durant l’année à des troupes du district militaire de l’est. Toutefois, il n’y a pas plus d’informations concernant cette potentielle livraison, aussi bien sur le nombre d’engins concernés que sur l’unité qui les aurait perçus.

Pour finir avec les systèmes d’artilleries, signalons que la 448ème Brigade de missile du district militaire occidental a perçu ses systèmes de missile sol-sol de courte portée 9K720 Iskander-M en lieu et place des anciens 9K79 Tochka-U. Un dernier ensemble devrait être livré en 2019 pour former une nouvelle brigade et ainsi compléter le réarmement en Iskander-M au sein des SV.

6200990_original

La livraison des Iskander-M à la 448ème Brigade de missile. Photo@Volgograd24.

Systèmes de défenses anti-aériens

(N.B. : cette section comprend uniquement les engins destinés aux unités terrestres et -potentiellement- de Marine. Ne seront alors pas pris en compte les systèmes S-400 et Pantsir-S, intégrés aux VKS).

2018 s’est avérée être une année particulièrement pauvre dans le domaine des systèmes anti-aériens, en contraste avec 2017 où bon nombre de systèmes en tous genres avaient été perçus.

Ainsi, un certain nombre de 2K22M1 Tunguska-M1 (un système qui n’est pas vraiment de première jeunesse…) ont été perçus par la 8ème Armée interarmes du district militaire du Sud.

Army2018part2-052

Un 2K22M1 Tunguska-M1 à ARMY-2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Par ailleurs, un système divisionnaire de 9K332 Tor-M2 a été livré durant l’automne dernier à une unité de fusiliers motorisés de la 58ème Armée interarmes (district militaire du Sud).

Enfin, les premiers systèmes Tor-M2DT destiné à opérer en milieu arctique ont été livrés durant l’année avec 12 lanceurs. Alors que ces systèmes sont pour le moment employés à la formation des personnels, ils devraient être reversés par la suite à la Flotte du Nord.

99f1c184d4234109b53beec2ce4a1241

Un Tor-M2DT. Image@mil.ru.

Blindés du génies

Cette année, les blindés du génies prennent désormais place au sein du bilan des forces terrestres et aéroportées. Toutefois, peu d’engins ont été livrés au cours de l’année, nous n’allons donc pas nous éterniser sur cette partie.

Ainsi, deux engins d’ingénierie IMR-3M, conçu sur un châssis de T-90, ont été livrés au sein de la 12ème Brigade indépendante du génie de la Garde (district militaire central). Un autre exemplaire devrait être livré durant le premier semestre 2019 pour compléter les effectifs de l’unité.

Army2018part6-008-X2

Un IMR-3M exposé à ARMY-2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Par ailleurs, au moins 6 BMR-3MA destinés à réaliser des missions de déminage et également basés sur le T-90, ont été livrés (aucune précision sur l’unité ayant perçu ces matériels n’a été donnée). Aussi, un autre lot de BMR-3MA aurait pu être livré au début de 2018 pour le compte du district militaire de l’est sans plus de précision.

Army2018part6-012-X2

Un BMR-3MA exposé à ARMY-2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

MRAP

Là encore, les livraisons de MRAP (Mine Resistant Ambush Protected) se révèlent assez modeste et centrée principalement sur un modèle. En effet, c’est une quinzaine de KAMAZ-63968 Taïfun-K (configuration 6×6) qui ont été reçus durant l’année par les forces spéciales de la 41ème Armée interarmes du district militaire central.

IMG_8234143-550

Un KAMAZ-63968. Image@mil.ru.

Il est également possible qu’un -faible- nombre de KAMAZ-53949 Taïfun-K (en configuration 4×4) ait pu être livrés au sein du district militaire du sud, sans plus de précisions.

DressRehearsalMoscow6May2018-018-X2

Un KAMAZ-53949 lors d’une répétition du défilé militaire de la Victoire de 2018. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Equipements d’infanterie

Cette section va en fait regrouper deux nouvelles concernant des matériels d’infanteries plutôt « notables ».

En premier lieu, le premier lot de fusil d’assauts AK-12 destiné aux soldats équipés du système d’équipements d’infanterie Ratnik a été livré en fin d’année, comprenant près de 2500 fusils. La production en masse devrait alors débuter à partir de 2019.

Army2016-571-X2

Un fusil AK-12 exposé à ARMY-2017. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Aussi, un lot de lance-grenades automatiques AGS-40 Balkan de 40 mm a été perçu par les troupes à des fins expérimentales. Il devrait alors succéder par la suite aux AGS-17 et AGS-30, plus anciens et employant des grenades de 30 mm.

1481076509_0_0_2249_1276_600x0_80_0_0_641bd324b1843319b38c73a9fd647ac0

. Un lance-grenades automatique AGS-40. Photo@Vitaly.V.Kuzmin.

Conclusion

Les livraisons de matériels terrestres durant 2018 restent donc globalement dans le tracé des années antérieures tant sur le plan des quantités livrés que sur les modèles concernés, tel le T-72B3M, le 2S19M2 Msta-S, le BTR-82A, etc… Toutefois, il est possible de constater différents éléments qui nuancent les livraisons de cette année:

  • un manque d’informations sur les livraisons. Bien que ce ne soit pas vraiment une surprise dans ce domaine, 2018 se démarque particulièrement par rapport à 2017, notamment dans le domaine des chars de combat où près d’une centaine de blindés sont manquant dans les comptes, de fait difficile d’avoir plus d’informations à ce sujet. Les forces aéroportés sont également touché par ce phénomène, avec au moins un bataillon de BMD-4M et de BTR-MDM ainsi qu’un lot de 2S9-1M dont la livraison -prévue initialement- n’a pas été confirmée par la suite.
  • certaines livraisons prévues n’ont finalement pas eu lieu. Là encore, le domaine des chars de combat se distingue avec l’absence de livraison des T-90M (qui semblent avoir été décalées à 2019 selon une annonce en provenance du salon ARMY-2018), une livraison incomplète des T-80BVM (une dizaine d’engins effectivement reçus alors que 31 devaient être livrés) ainsi que neuf T-14 prévus dans le contrat signé cet été. Il faudra alors attendre 2019 pour voir l’arrivé de ces blindés au sein des forces armées.
  • très peu d’engins anti-aériens livrés: comme dit précédemment, le contraste est particulièrement notable par rapport à 2017, avec seulement trois modèles livrés dont un tendant vers la désuétude (le 2K22M1) et un autre qui est actuellement employé pour la formation des personnels (Tor-M2DT). De ce point de vue, 2019 devrait voir une nette amélioration avec plusieurs lots de S-300V4, Buk-M3 et autres systèmes prévus pour être livrés dans l’année.

Ainsi, 2018 reste une année mitigée sur le plan des matériels terrestres et aéroportés. Cependant, 2019 devrait pouvoir relever la note, avec le début des livraisons concernant certains matériels modernes (T-90M, modèles de présérie des blindés de la plate-forme Armata ainsi que la livraison des premiers BMP-3 doté du module inhabité Epoch), les projets de signature de gros contrat (notamment près de 150 BMP-3 supplémentaires) et un « retour à la normale » des livraisons de systèmes anti-aériens. Par ailleurs, un certain nombre de matériels devraient voir leur tests étatiques débuter pour une livraison prévue au tout début de la prochaine décennie (2S25M, 2S42, T-14, Kurganets-25 etc…).

Et nous aurons alors tout le loisir d’observer les différentes annonces de 2018 sur le blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.