[Actu] Le Sukhoï Su-35 et la Chine

Même si les premiers appareils ont été livrés en décembre 2016; ce n’est que très récemment qu’est apparue la première photo de bonne qualité d’un des premiers Su-35 livrés en Chine.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que les autorités chinoises qui exercent un contrôle strict des informations relatives à leurs forces armées (contrôle strict qui passe par un subtil mélange de « fuite contrôlée » et de « silence absolu ») sont très silencieuses au sujet des 24 Su-35 commandés.

La commande officialisée en novembre 2015 et d’un montant estimé à 2 milliards d’USD porte sur l’acquisition de 24 Sukhoï Su-35. Cette dernière fait suite à de longues négociations qui sont passées par plusieurs étapes et pauses.

L’intérêt de la Chine envers le Su-35 remonte déjà à son prédécesseur le Su-27M; en 1995, la Chine et la Russie négocièrent une production conjointe de 120 appareils de cette variante modernisée du Su-27. Les négociations capotèrent sur base des craintes Russes de voir l’appareil copié tout ou en partie…

De nouvelles négociations débutèrent en 2006 pour s’arrêter rapidement suite à des divergences entre les parties sur les quantités à commander, après quoi les parties en présence recommencèrent les discussions en 2010-2011 avant de bloquer à nouveau…toujours sur les quantités à commander.

gmw4z2ky6gy

Su-35S « 54 Rouge » des VKS. Photo@Russianplanes.net

Finalement (!) les discussions reprirent en 2012 pour se conclure pas moins de 3 ans plus tard en novembre 2015 avec un accord portant sur l’acquisition de 24 appareils et l’entraînement des pilotes. Au début les Russes ne voulaient pas entendre parler d’un lot de moins de 48 appareils, de plus ces derniers craignaient de voir l’appareil être copié à moyen-terme.

Chose intéressante, si ce contrat a été souvent annoncé comme réalisé dans la presse; il a fallu très longtemps pour le voir être confirmé officiellement. Les plannings de production des appareils étaient connus grâce à une source travaillant chez KnAAZ avant même que la commande ne soit « officialisée ».

Pour plus d’infos sur l’historique du Su-35 en Chine; nous vous conseillons l’excellent site d’Henri K.; East Pendulum.

D’un point de vue technique, les Su-35 (sans suffixe, puisqu’ils sont repris ainsi) Chinois ne diffèrent que marginalement de leurs homologues Russes. Les appareils disposent toujours des cockpits en Russe et ce sont les pilotes Chinois qui ont du apprendre le Russe pour pouvoir employer l’avion. La « non-transformation » en Mandarin résulte du timing serré imposé par le client pour disposer des avions.

La seule différence externe visible réside dans le retrait d’une antenne montée sur une dérive de l’appareil.

chinese-su-35-29-12-16-1-not-sure-if-real

On voit sur la dérive droite l’absence de l’antenne médiane; caractéristique des appareils Chinois. A comparer avec la photo du « 54 Rouge » ci-dessus.

Le premier groupe de pilotes Chinois est arrivé en octobre 2016 à l’institut Gromov de Zhukovski où ils ont été formés aux appareils avec les Su-35S des VKS « 01 et 02 Rouge » ainsi que sur les Su-30M2 « 89 et 90 Bleu ».

202090

Le Su-30M2 « 89 Bleu » qui a servi à l’entraînement des pilotes chinois. Photo@Russianplanes.net

Les 4 premiers appareils ont été réceptionnés en date du 20 décembre 2016 à Komosomolsk-na-Amur par les autorités chinoises. Après quoi, ils ont quittés l’usine en date du 25 décembre 2016.

Pour l’instant, nous ne connaissons pas encore les numéros de registre des appareils puisque les rares photos qui ont filtrés ont soit été modifiées pour empêcher d’identifier les appareils soit de trop mauvaise qualité que pour être lisible. A l’inverse les numéros de série des appareils sont bel et bien connus (49083503-19, 03-20, 04-01 et 04-02).

Actuellement, il y a 4 appareils en service en Chine et les prévisions tablent sur 10 appareils à livrer en 2017 et 10 appareils à livrer en 2018. D’après certains médias chinois; il s’agirait des derniers appareils importés par la Chine.

img_1518

On le voit sur la photo ci-dessus, les Su-35 Chinois arborent un camouflage deux tons bleu-gris très ressemblant à celui des Su-30M2 des VKS. Ceci est logique puisque les appareils sont amenés à être engagés au-dessus de la mer de Chine méridionale principalement où ils serviraient (?) d’intercepteur et d’escorte à long rayon d’action pour les bombardiers Xian H-6K.

Si la base d’attache des appareils n’est pas encore connue avec précision et leurs numéros de registre masqués; c’est parce que la Chine ne souhaite pas communiquer sur ces appareils. Ceci est fort étonnant puisque les sources Russes ne se gênent pas pour communiquer in extenso sur les capacités et performances du Su-35S.

Alors que la Chine ne se gêne pas pour communiquer de manière ciblée et filtrée sur ses nouveaux J-20 et (dans une moindre mesure) FC-31 ainsi qu’elle laisse passer pas mal d’informations au sujet des J-15, J-16 et J-16D: l’arrivée des Su-35 semble poser plus de problèmes aux équipes chargées de contrôler la communication.

Toujours est-il que nous aurons encore largement l’occasion de revenir sur le Su-35 en Chine.

Une réflexion sur “[Actu] Le Sukhoï Su-35 et la Chine

  1. Bonjour Ben,

    Des rumeurs parlent d’un « premier vol » de Su-35 en Chine le 14 Janvier à la base aérienne de Suixi, près de la ville de Zhanjiang située au sud de la Chine.

    Si l’information se confirme, alors les 4 premiers appareils sont entrés en service dans la 2ème division de chasse de l’armée de l’air chinoise, qui s’occupe de la direction de la mer de Chine méridionale.

    Henri

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s