[Actu] L’armée de l’air Biélorusse se modernise

Les forces aériennes biélorusses aussi connues sous le nom de « Военно-воздушные силы и войска ПВО Республики Беларусь » entrent actuellement dans une phase de modernisation bien nécessaire.

De part les liens politiques et économiques qui unissent toujours fortement la Biélorussie et la Russie, il est évident que le principal fournisseur de matériel militaire soit toujours Moscou.

Les forces aériennes biélorusses disposent d’un parc vieillissant, même si bien entretenu, et une petite capacité technique de rénovation/modernisation a été établie dans le pays assurant à la fois des modernisations pour les besoins locaux ainsi que pour des clients à l’export.

Une partie des avions – devenus excédentaires – dont a hérité la Biélorussie à la chute de l’URSS ont été modernisés localement avant d’être revendus à l’export (Su-25 vers le Pérou et l’Irak, MiG-23 vers la Syrie, etc…).

Au niveau des appareils employés par les VVS biélorusses, on retrouve principalement deux types d’appareils:

  1. Le MiG-29 dans le rôle d’interception à raison de 37 exemplaires dont 13 ont été portés au standard MiG-29BM.
  2. Le Su-25 dans le rôle de l’attaque au sol à raison de 24 appareils (19 Su-25 et 5 Su-25UB)
195926

Su-25 biélorusse codé « 32 Blanc », on voit bien les décorations originales ajoutées sur l’appareil. Photo@Russianplanes.net

La flotte biélorusse disposait également jusqu’en décembre 2012 de 25 Su-27 (21 Su-27P et 4 Su-27UBM1) et jusqu’en janvier 2012 de 42 Su-24M et Su-24MR. Tous ces appareils ont été retirés de l’exploitation vu le coût important de l’heure de vol et du peu d’intérêt de leur conservation dans une force aérienne au format (et budget) réduit.

su-27ubm_radom_2009_c

Su-27UBM1 biélorusse codé « 63 Bleu ». Photo@wikipedia

En 2015 les autorités biélorusses vont renverser la tendance. Consciente que la flotte est vieillissante et qu’elle ne pourra plus être exploitée sans investissements importants; il est temps de commencer le renouvellement de celle-ci. Il est bien entendu évident que le rapprochement de plus en plus fort entre la Russie et la Biélorussie est étranger à cette situation…

Une première commande concernant 12 Mil Mi-8MTV-5 est annoncée le 16 juin 2015 lors du forum « Army 2015 ». Les premières livraisons de cette commande sont actuellement en cours (6 appareils déjà livrés à l’heure de l’écriture) et les appareils livrés seront à la fois employés pour le transport de troupes et l’appui rapproché.
Signalons qu’ils sont équipés de tous les derniers « raffinements » en matière d’auto-défense; ils disposent du système Vitebsk, de leurres thermiques et de tourelles électro-optiques.

0_14392a_46c43328_orig

Mil Mi-8MTV-5 biélorusse codé « 87 Blanc ». Photo@Russianplanes.net

Au niveau des appareils à voilure fixe, c’est la flotte d’appareils d’entraînement qui va débuter le programme de renouvellement. Alors que le parc existant disposait de 10 Aero L-39C Albatros d’Aero Vodochody; deux commandes successives de 4 Yakovlev Yak-130 vont être placées en vue d’assurer leur remplacement pour l’entraînement et pour assurer les missions d’attaques « légères ».

La première commande de 4 appareils date de décembre 2012 et porte sur une livraison des appareils pour avril 2015, la deuxième commande a été placée en août 2015 et porte également sur 4 appareils pour livraison en novembre 2016.

Les 4 premiers Yak-130, codés « 71 à 74 Rouge » sont livrés en avril 2015 sur la base de Lida et ils viennent d’être suivis il y a quelques jours par les « 75 à 78 Rouge » livrés sur la même base.

5adb144e9db2f18c71f7facbcbafb525

Yak-130 codé « 76 Rouge » issu du deuxième lot livré à Lida. Photo@tech.onliner.by

Les Yak-130 bien qu’initialement prévus pour prendre la relève des L-39C seront amenés à être employés également pour assurer les frappes de précisions…puisque ce sont les seuls appareils en dotation capables de le faire!

Ceci dit, si l’on en croit ce lien  les biélorusses négocient actuellement l’acquisition d’un premier escadron de Su-30SM pour livraison avant 2021. Même si cette nouvelle peut paraître surprenante au premier abord, pourquoi acheter des Su-30SM alors qu’ils ont retirés leurs Su-27 il y a à peine 4 ans, elle est cohérente avec une certaine logique:

  1. Le Su-30SM est en production et il est possible de prélever des appareils sur la chaîne pour être livré plus rapidement si besoin (à l’instar du Kazakhstan il y a deux ans).
  2. L’appareil étant un des plus nombreux dans la flotte des VKS, il cadre bien avec un renforcement de la mutualisation des moyens actuellement en cours entre les deux pays.
  3. Les biélorusses n’ont pas besoin d’avoir les appareils les plus « pointus » (Su-35S ou T-50) que ce soit actuellement ou dans un proche avenir au vu l’état de leur flotte. Un appareil moderne et polyvalent à un prix raisonnable est beaucoup plus urgent pour remplacer les MiG-29 qui approchent de leur fin de vie.

Bref, on peut s’attendre à une réduction en taille de la flotte aérienne biélorusse à moyen terme mais à un accroissement des capacités, ce dernier étant obtenu par l’acquisition d’appareils polyvalents modernes en remplacement de la flotte actuelle.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s