[Actu] La modernisation du chantier naval Zvezda

C’est en date du 8 septembre que le président Russe Vladimir Poutine a visité le chantier naval Zvezda dans le cadre de la mise sur cale du premier d’une série de quatre nouveaux navires brise-glaces commandés par Rosneft. Cette visite fut également l’occasion d’évaluer l’état d’avancement de la modernisation du chantier naval Zvezda.

Basé à Bolshoï Kamen (Большой Камень) dans le sud du Kraï du Primorié (Приморский край), le chantier naval Zvezda (Звезда = étoile) est le plus important chantier naval situé dans l’extrême-est de la Russie.

Sans titre

Vue aérienne du chantier naval Zvezda. @GoogleEarth

L’histoire de ce chantier naval qui dispose d’un accès direct à la mer du Japon débute en date du 9 juillet 1946 suite à un ordre du ministre des industries navales. Le but étant de disposer d’installations capables de réparer les navires affectés à la Flotte du Pacifique. Après plusieurs mois de prospection, c’est le site de Bolshoï Kamen qui est choisi pour l’établissement du chantier naval 892.

Cependant, la profondeur de la mer était insuffisante sur cette zone: de lourds travaux de dragage et de terrassement des zones marécageuses seront entrepris. Le tout sous la houlette de Feodosy Rusetsky (Феодосий Русецкий), le commissaire chargé des travaux.

Il faudra attendre le 3 décembre 1954 pour assister à l’inauguration du chantier naval. Au début, ce dernier ne se chargeait que des réparations de navires de faible tonnage mais au fur et à mesure de l’agrandissement des installations: des navires de plus gros tonnage furent pris en charge.

14

Vu d’ensemble du chantier naval à la fin de la modernisation. @DCSS.ru

C’est en date du 12 mais 1962 que le premier sous-marin à propulsion atomique fut pris en charge par le chantier naval; le premier d’une très longue série. A côté des activités de réparation, le chantier naval reçoit à partir de 1964 un rôle croissant dans la production des sous-marins à propulsion nucléaire soviétique. C’est en 1968 que le chantier naval 892 reçoit le nom de Zvezda de la part du ministre de la construction navale d’URSS Boris Butoma (Борис Бутома). Nom qu’il porte toujours actuellement.

Le chantier naval va poursuivre sa croissance durant les années 70 et 80 et il ne devra sa survie à la période troublée des années 1990-2000 que grâce à la capacité de sa direction de négocier des aides et contrats pour prendre en charge les travaux sur le combustible nucléaire des sous-marins retirés du service. Les USA et le Japon ont fourni plusieurs aides financières et techniques qui ont permis au chantier naval de s’équiper et de moderniser ses installations pour remplir cette tâche sans créer une catastrophe écologique en mer du Japon avec des déversements sauvages de combustible et déchets irradiés.

Le chantier va se restructurer au début des années 2000 avec comme but de diversifier ses activités; outre les activités de gestion et traitement des déchets radioactifs, le chantier naval s’équipa pour assurer la réparation et la production de navires civils et il recommença les réparations de navires militaires (ce qui reste sa mission d’origine, bien entendu).

f_czAxOS5yYWRpa2FsLnJ1L2k2MDYvMTcwOC80ZC9kZDJlNjk0YWM4Y2EuanBnP19faWQ9OTY4MTg=

Nouvelle cale de construction avec grue Goliath de 1.200 tonnes. Photo@twitter.com/rogozin

En date du 6 novembre 2008, le chantier naval fut repris par l’état russe et intégré au sein de United Shipbuilding Corporation (Объединённая судостроительная корпорация) et ce via la filiale « locale » d’USC: Far Eastern Shipbuilding and Ship Repair Center (ДЦСС).

La reprise du chantier naval sera suivi quelques années plus tard par la mise en place d’un ambitieux plan d’investissement destiné à moderniser les installations et accroître fortement la capacité de production tout en dotant le chantier d’outils de production modernes et pointus. Les premiers travaux ont débutés en 2009 mais en 2010 le gouvernement Russe se plaignait (déjà!) que ces derniers avaient pris beaucoup de retard.

Pour l’anecdote, si on consulte le site officiel de DCSS en version anglaise les travaux sont annoncés pour durer de 2010 à 2018 tandis que la version russe parle de 2012 à 2024: il faut croire que l’échelle de temps n’est pas la même en fonction des pays…

f_czAxOC5yYWRpa2FsLnJ1L2k1MjUvMTcwNy9hYS9jNDUxOTNlY2M0YjIuanBnP19faWQ9OTYxODY=

Image de synthèse de la future cale sèche actuellement en construction. @DCSS.ru

Plaisanterie mise de côté, la modernisation du chantier naval va faire de ce dernier le chantier naval le plus moderne de Russie. Il sera capable de produire des:

  • Plate-formes de forage
  • Supertankers d’une capacité allant jusque 350.000 tonnes
  • Navires gaziers d’une capacité allant jusque 250.000 m³
  • Navires d’un déplacement maximal de 29.000 tonnes
  • Brises glaces
  • Tous types de navires spécialisés

La priorité semble clairement être donnée aux navires civils (qui permettent de faire rentrer des devises) et il n’est pas fait mention de navires militaires dans les projets; ceci étant même si rien n’est dit à ce sujet, l’Etat Russe ne va pas investir autant d’argent dans un tel projet sans avoir une idée derrière la tête…

Certes, la construction d’un Supertanker et d’un porte-avions (au hasard…) n’ont pas grand chose en commun; mais les installations seront disponibles et déjà financées, de plus le chantier est bien positionné pour disposer d’une vaste zone en vue de réaliser les essais en mer.

Презентация PowerPoint

Cette photo permet de voir le nouveau hall de montage en arrière-plan à gauche. Photo@sdelanounas.ru

Il est inutile de se hâter à tirer des conclusions sur ce qui ne sont que des suppositions; cependant, de récentes déclarations de Dimitri Rogozin ne laissent guère de doutes sur la question. Si un porte-avions devait être commandé, le chantier Zvezda serait le mieux équipé pour assurer sa construction même si c’est le MoD Russe qui aura le dernier mot à ce sujet.

Les travaux ont été divisés en… deux phases pour la version Russe du site officiel et trois phases pour la version anglaise du site officiel. Plus sérieusement, si l’on en croit l’infographie disponible sur la version Russe du site; les travaux sont divisés en deux phases.

La première phase qui est en voie d’achèvement couvre la période 2012-2019 et concerne principalement la construction d’une nouvelle cale de construction de 485 m sur 230 m disposant d’une grue Goliath avec une capacité de levage de  1.200 tonnes ainsi qu’un nouvel hall de montage de grande capacité. Les photos les plus récentes permettent de voir que les travaux sont en phase d’achèvement bouclant ainsi la première phase des travaux.

f_czAxNS5yYWRpa2FsLnJ1L2kzMzEvMTcwOS9jZS82OGEyYWVhNDg3MTguanBnP19faWQ9OTc2MjM=

Une vue de ce qui sera la future cale sèche et son état actuel. Photo@DCSS.ru

La deuxième phase qui a débuté en 2016 et devrait s’achever en 2024 comprend notamment par la construction d’une nouvelle cale sèche aux dimensions suivantes: 485 x 114 x 14 m. Cette cale sera également dotée d’une grue Goliath disposant d’une capacité de levage maximale de 1.200 tonnes. En outre, l’ensemble des bâtiments disponibles et halls de production sont rénovés et rééquipés au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Les travaux actuellement en sont au stade des travaux de terrassements liés à la cale sèche. Cette nouvelle cale sèche sera légèrement excentrée par rapport aux installations existantes.

Les premiers clients « civils » sont déjà connus, il s’agit notamment de Rosneft, Gazprom et SovcomFlot; la capacité du chantier naval à produire des navires adaptés aux conditions arctiques et polaires est bien évidemment très attractif vu le potentiel économique énorme de cette zone. La mise sur cale (symbolique pour l’instant) était donc un bon moyen pour le gouvernement russe de mettre en avant la modernisation en cours et l’importance de ce chantier naval pour la marine.

f_czAxOS5yYWRpa2FsLnJ1L2k2MjcvMTcwNy9lYi8wMjgxYzQ4ZWI3ZmMuanBnP19faWQ9OTU1OTI=

Une vue (partielle) du nouveau hall de montage. Photo@DCSS.ru

La modernisation devrait amener à la création de 6.500 emplois à moyen terme sur le chantier naval.

Nous aurons pleinement l’occasion de revenir sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s